L’ascenseur social s’accorde au féminin

En matière d’ascenseur social, les femmes feraient a priori mieux que les hommes comme en témoigne une récente étude de l’INSEE publiée en février dernier.

En matière d’ascenseur social, les femmes feraient a priori mieux que les hommes comme en témoigne une récente étude de l’INSEE publiée en février dernier.

Selon l’INSEE, en 40 ans, la mobilité sociale des femmes a progressé alors celle des hommes est quant à elle restée quasi stable. Ainsi, en 2015, 71 % des femmes âgées de 35 à 59 ans relèvent d’une catégorie socioprofessionnelle différente de celle de leur mère, soit 12 points de plus qu’en 1977. Cette mobilité est ascendante car 40 % des femmes occupent désormais une position sociale plus élevée que celle de leur mère et seulement 12 % une position plus basse.

Cependant, ceci n’est toujours pas le cas par rapport à leur père : en 2015, 25 % des femmes âgées de 35 à 59 ans occupent une position sociale inférieure à celle de leur père (contre 12 % des femmes comparées à leur mère), alors que 22 % ont connu une trajectoire ascendante (contre 40 % concernant le rapport mère/fille). 

Côté masculin, si 65 % des hommes âgés de 35 à 59 ans relèvent d’une catégorie socioprofessionnelle différente de celle de leur père, seulement 28 % des hommes occupent une position sociale plus élevée que celle de leur père et 15 % une position inférieure.