Découverte de l’école intergénérationnelle le Blé en herbe

L’école intergénérationnelle le Blé en herbe a vu le jour en 2015, à Trébédan. Ceux qui s’y rendent ont de 2 à 80 ans... Projet citoyen pilote, cette structure pourrait réinventer le système d’accueil et de prise en charge des seniors.

C’est à l’initiative de la commune que l’école intergénérationnelle le Blé en herbe a vu le jour en 2015, à Trébédan. Sa particularité ? Ceux qui s’y rendent ont de 2 à 80 ans et peuvent s’inscrire à des cours ou ateliers, emprunter des livres ou encore partager un repas. Projet citoyen pilote, cette structure pourrait réinventer le système d’accueil et de prise en charge des seniors.

Une nouvelle dynamique dans la commune

La designer Matali Crasset a joué un rôle important dans l’aménagement et la conception des lieux. Tout l’espace a été repensé pour se mettre au service de la pédagogie. Entre 2013 et 2014, les travaux ont permis de donner vie à une école dynamique, évolutive, modulable et surtout, ouverte sur le village. Une dimension écologique a aussi été intégrée au projet, en s’inspirant du modèle des bâtiments passifs.

Des espaces ouverts à tous

Au-delà de la rénovation de l’existant, la refonte de l’école permet de la placer au cœur du village. Elle devient alors un lieu d’échange, de rencontre et de partage, où les générations se croisent. Parallèlement aux trois salles de classe, de nouveaux espaces voient le jour, ce sont les “extensions de générosité”. La Rencontre, le Cycle, le Jeu et la Lecture : il s’agit des 4 nouveaux lieux ouverts aux habitants du village.

L’habitat intergénérationnel pour aller encore plus loin

Le Blé en herbe transforme totalement l’éducation mais aussi les rapports entre les différentes générations. D’autres initiatives qui vont dans ce sens ont émergé sur le territoire : c’est le cas des résidences intergénérationnelles. Créées pour renforcer la solidarité de proximité et les liens de voisinage, elles réunissent des étudiants, des familles et des seniors, tout en proposant de nombreux projets communs aux habitants.

Véritable vecteur de cohésion sociale, le partage entre les générations redonne à chacun, peu importe son âge, une place de choix. Nous avons tous à apprendre de nos anciens et à l’inverse, les plus jeunes ont aussi tout un mode de vie à partager avec eux. La rencontre de deux mondes a priori bien éloignés peut faire naître de belles histoires…