Les cadres, les grands gagnants de l’emploi en 2020 ?

Après un recrutement record de 281 300 cadres en 2019, les embauches devraient être encore 5 % plus élevées cette année. Selon l’APEC, le record de 300 000 est attendu pour 2022.

Après un recrutement record de 281 300 cadres en 2019, les embauches devraient être encore 5 % plus élevées cette année. Selon l’APEC, le record de 300 000 est attendu pour 2022. Quelles sont les causes de cette embellie durable ?

Les cadres sont avant tout des profils experts et techniques. Alors que les entreprises sont au cœur d’une transformation digitale dans leur organisation et dans les innovations qu’elles mettent en place, ces professionnels sont plus que jamais essentiels.

Les cadres sont, pour beaucoup, les intermédiaires entre les employés et la hiérarchie et permettent une conduite efficace du changement, soit le cœur des préoccupations actuelles des entreprises. Les cadres doivent donc avoir des bagages techniques et humains solides, au point que ces bons chiffres peuvent aussi cacher des disparités et une tension dans le recrutement. Les RH sont toutes à la recherche de profils qui se font rares… Mais dans beaucoup d’entreprises, cela se traduit par une plus grande ouverture sur des profils plus atypiques et créatifs, capables de mener des projets d’ampleur. À l’inverse, selon le rapport de l’Apec, les seniors sont les grands oubliés de cette évolution. Il est par ailleurs intéressant de rappeler que le statut cadre n’a jamais eu de définition claire ou légale. Certains n’ont par exemple personne sous leurs ordres. Il s’agit plutôt d’un échelon supérieur au statut d’employé, juste derrière celui de cadre dirigeant. Un cadre est par conséquent mieux rémunéré, parmi d’autres avantages comme un temps de travail plus flexible.