CES 2021

La grand-messe de la tech, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, aura lieu du 11 au 14 janvier 2021. Cette année, pour cause de pandémie de Covid 19, cet évènement attendu par les start-ups du monde entier se déroulera en mode virtuel.

La grand-messe de la tech, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, aura lieu du 11 au 14 janvier 2021. Cette année, pour cause de pandémie de Covid 19, cet évènement attendu par les start-ups du monde entier se déroulera en mode virtuel.

A priori, pas d’antinomie pour que cet évènement se déroule en digital mais dans les faits, c’est une révolution et les déconvenues sont fortes pour nombre d’acteurs du secteur.

Gary Shapiro, directeur général de la Consumer Technology Association (CTA), a dû prendre cette décision : “La technologie nous aide tous à travailler, à apprendre et à rester connectés pendant la pandémie – et ces innovations nous aideront également à réinventer le CES 2021 et à rassembler la communauté technologique de manière significative

La vitrine de l’électronique et des nouvelles technologies illustre les difficultés du secteur et cette situation est un nouveau coup dur pour les start-ups qui présentent généralement leurs nouveautés et leurs innovations au public lors de cet évènement.

Se réinventer est peut-être une solution et de nombreuses entreprises se sont inscrites pour présenter par vidéos en direct leurs nouveaux produits. Des conférences en ligne seront organisées et le public et les professionnels pourront à distance découvrir les innovations.

Les évènements virtuels prévus pour cette édition sont disponibles en ligne sur le site du CES

Plus d’une centaine de jeunes pousses françaises participeront à ce rassemblement virtuel pour cette édition. Même si les frais d’ordinaire engagés par les structures pour participer à cet évènement (stand, voyage, hébergement…) seront cette année moindre, les retombées financières sont pressenties comme bien en deçà des années précédentes. En effet tous les professionnels s’accordent pour penser que l’absence de contact humain et de découverte réelle des produits sera un frein aux investissements.