Changer de métier : quelles sont les opportunités à saisir cette année ?

La réforme de la formation professionnelle permet aux salariés et aux demandeurs d'emploi de se former, quel que soit leur parcours professionnel

Dans une société secouée par les incertitudes de la réforme des retraites, des métiers qui disparaissent, vouloir changer de voie est, pour certains, un pari risqué. Or, de nombreux secteurs se montrent aujourd’hui plus dynamiques que jamais, à commencer par le secteur du web, ou encore l’immobilier, galvanisé par les transactions. 

Changer de métier peut justement être le moyen d’acquérir de nouvelles compétences et d’être en phase avec son projet personnel. C’est d’ailleurs pour cette raison que la réforme de la formation professionnelle permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi de se former, quel que soit leur parcours professionnel. Il est par ailleurs possible de préparer son changement de métier sans devoir quitter son entreprise actuelle, ou évoluer au sein même de celle-ci. Il existe ainsi deux dispositifs : 

  • Le CPF de transition : 

Celui-ci permet, depuis janvier 2019, de bénéficier d’une formation sur son temps de travail, dans le cadre du compte personnel de formation, pour préparer sa reconversion. 

Cela concerne les salariés avec une ancienneté d’au moins 2 ans, ainsi que les travailleurs handicapés (dans le cadre de l’obligation d’emploi) et les personnes licenciées pour motif économique ou inaptitude.

  • La reconversion ou promotion par l’alternance (Pro-A)

Ce dispositif donne aux salariés la possibilité d’évoluer au sein de l’entreprise ou à l’extérieur, et à celle-ci d’améliorer les compétences de son personnel pour répondre à ses besoins. Et cela, en particulier face aux mutations économiques et technologiques.Cela concerne aussi bien les salariés en CDD, en CDI, qu’en CUI (contrat unique d’insertion ).