Les soft skills : l’importance des compétences comportementales

Le monde professionnel est en évolution constante : les salariés ou demandeurs d’emploi doivent suivre. La polyvalence est un mot clé depuis de nombreuses années déjà mais elle s’applique désormais aussi à nos qualités humaines. Développer nos compétences pour devenir de meilleures personnes est aujourd’hui un enjeu incontournable au sein des entreprises.

Les soft skills, ou “compétences douces”, s’apparentent aux compétences comportementales. À l’heure où les entreprises demandent une polyvalence des compétences techniques, elles recherchent aussi désormais des qualités humaines. Ces dernières assureraient une certaine intégration et réussite au sein de la société.

De l’importance des soft skills en entreprise

Développement des robots, évolution impressionnante de l’Intelligence Artificielle : l’informatique est en bonne voie pour remplacer l’Homme dans nombre de ses missions. Cependant, il est commun d’oublier ce qui fait de l’être humain sa spécificité : ses qualités intrinsèques. Pour se démarquer d’un autre candidat, il ne suffit plus de savoir faire mais aussi de savoir être et de savoir vivre. Les employeurs ne cherchent plus du personnel qui fera juste le travail demandé, mais des collaborateurs qui pourront faire partie intégrante de leur équipe. Ces soft skills leur permettent de voir un humain derrière un employé.

Les soft skills basiques à maîtriser

Certaines compétences sont plus recherchées que d’autres, pour leur pertinence dans le monde professionnel. Parmi elles :

  1. La communication : communiquer regroupe le fait de transmettre des informations et de les réceptionner. Il s’agit d’échanger. Que cela soit avec des clients, collègues ou supérieurs, il faut savoir s’exprimer de manière claire et concise, mais aussi être capable d’écouter.
  2. La coopération : les employeurs recherchent des profils pouvant et/ou sachant travailler et fonctionner en équipe. Pour toute la journée ou juste pour une réunion, il est nécessaire de savoir réfléchir et d’être opérationnel en groupe.
  3. La créativité : s’ouvrir à une autre manière de penser fera la différence et amènera des idées innovantes et fraîches.

Comment « développer » ces compétences ?

Adaptabilité, attitude positive, communication, créativité, empathie, esprit critique, résolution de conflits, travail d’équipe : autant de compétences que d’émotions ! Elles sont donc bien plus compliquées à assimiler que les hard skills. Il y a de fortes chances que certaines aient déjà été développées lors d’expériences professionnelles ou scolaires. Il peut être intéressant à ce titre de se concentrer sur le vécu, pour faire le point sur ce qui est acquis ou non. Avant de postuler, faire une recherche sur l’entreprise pour trouver ses valeurs peut s’avérer pertinent.

Le monde professionnel est en évolution constante : les salariés ou demandeurs d’emploi doivent suivre. La polyvalence est un mot clé depuis de nombreuses années déjà mais elle s’applique désormais aussi à nos qualités humaines. Développer nos compétences pour devenir de meilleures personnes est aujourd’hui un enjeu incontournable au sein des entreprises.