Qu’est-ce que le compte épargne-temps ?

Avec le compte épargne-temps (CET), les congés ou repos non pris par un salarié ne sont pas perdus. En les cumulant sur un compte, ils peuvent bénéficier en contrepartie d’une rémunération ou de congés rémunérés à poser ultérieurement

Avec le compte épargne-temps (CET), les congés ou repos non pris par un salarié ne sont pas perdus. En les cumulant sur un compte, ils peuvent bénéficier en contrepartie d’une rémunération ou de congés rémunérés à poser ultérieurement. Le CET n’est pas obligatoire mais lorsqu’il est mis en place, il présente des avantages aussi bien pour le salarié que pour l’entreprise. 

Le fonctionnement du compte épargne-temps

Le dispositif du CET a été mis en place en 1994 et permet aux salariés de cumuler les jours de repos ou de congé qui n’ont pas été pris, plutôt que de les perdre. Ils pourront ensuite les échanger contre une rémunération ou bien contre des congés rémunérés. À savoir que le compte épargne-temps permet aussi de déposer des rémunérations diverses, comme le 13ème mois ou la prime d’ancienneté par exemple.

Le compte peut être alimenté directement par le salarié : il peut y déposer sa 5ème semaine de congé, ses repos non pris, ses congés supplémentaires ou encore ses rémunérations diverses. Quant à l’employeur, il a lui aussi la possibilité de verser les heures effectuées au-delà de la durée fixée par la convention collective (heures supplémentaires, par exemple). 

Des atouts pour l’employeur et pour le salarié

Le compte épargne-temps présente de nombreux avantages, des deux côtés. Grâce à lui, les employés peuvent compléter leur salaire ou bien encore arrêter progressivement leur activité avant leur départ en retraite. C’est aussi l’occasion d’utiliser plus tard certains congés non pris. Pour l’employeur, le CET permet de mieux gérer le temps de travail, d’optimiser les retraites anticipées mais aussi de renforcer l’attractivité de l’entreprise auprès de futurs collaborateurs.

Si le compte épargne-temps n’est pas obligatoire au sein d’une entreprise, il demeure cependant un outil intéressant à proposer aux salariés. Alors que le bien-être au travail est une notion clé pour fidéliser les collaborateurs, le CET s’inscrit dans le panel des avantages à proposer aux employés pour compléter leur salaire et pour augmenter leur motivation et leur confort.