Crise sanitaire : les jeunes face à l’emploi

Toutes les tranches d’âge ont été touchées par la crise sanitaire mais quel est son impact réel sur les jeunes, qui sont en pleine construction de leur avenir professionnel ?

Toutes les tranches d’âge ont été touchées par la crise sanitaire mais quel est son impact réel sur les jeunes, qui sont en pleine construction de leur avenir professionnel ? Sur un marché de l’emploi déjà tendu, la Covid-19 les laisse souvent face au doute et l’incertitude. Les chiffres sont sans appel : le taux d’emploi des 15-24 ans a reculé d’1,2 point : c’est trois fois plus que pour la tranche 25-49 ans.

Pourquoi le taux d’emploi est-il en baisse chez les jeunes ?

Il existe une explication toute simple pour justifier le recul de l’emploi chez les jeunes : ces derniers sont souvent embauchés avec des contrats courts, qui ont largement été détruits dès le premier semestre 2020 (plus de ¾ sur les 700 000 destructions de postes). Les CDD et les contrats d’intérim sont les grands perdants de la crise : ils ont été stoppés massivement dès le premier confinement. En mai 2021, le travail temporaire représentait 738 721 emplois à temps plein, soit 3,3 % de moins qu’en mai 2019.

Une insertion des jeunes en hausse

Comment trouver sa place lorsque l’on arrive sur le marché du travail en pleine crise sanitaire ? Le bilan n’est finalement pas si catastrophique pour les apprentis et les lycéens professionnels qui ont validé leur formation en 2019, bien au contraire ! En juillet 2020, ils étaient respectivement 65 % et 44 % à avoir décroché un job, contre 62 % et 41 % en janvier 2020. Une bonne nouvelle qui ne concerne cependant pas tous les secteurs : le taux d’insertion est en déclin pour certaines activités (spectacle, secrétariat, etc).

Les nouvelles générations qui débarquent aujourd’hui dans le monde professionnel sont celles qui vont bâtir l’avenir de notre pays. Touchés de plein fouet par la crise, les jeunes font partie des priorités du gouvernement. Notamment, l’aide à l’embauche des jeunes (AEJ), dans le cadre du plan “1 jeune, 1 solution” a donné lieu à la création de 60 000 emplois.