Le CV classique et la carte de visite ont-ils encore un intérêt ?

Alors que les profils LinkedIn se sont imposés comme des CV évolutifs et collaboratifs, qu’en est-il des CV papier ou ne serait-ce qu’au format PDF ?

Alors que les profils LinkedIn se sont imposés comme des CV évolutifs et collaboratifs, qu’en est-il des CV papier ou ne serait-ce qu’au format PDF ? La carte de visite, quant à elle, semble faire de la résistance. Alors, le papier comme passeport pour l’emploi, ringard ou non ?

On a cru au CV vidéo, finalement c’est l’écrit qui reste, même avec une solution digitale. Toutes les plateformes professionnelles, à commencer par LinkedIn, ont vocation à remplacer le CV. Les entreprises y sont inscrites, y publient leurs annonces de postes. Si bien qu’en un clic et quelques mots, les candidats postulent. Cependant, par e-mail, il est toujours utile d’ajouter son CV en pièce jointe sans oublier … le lien de son profil LinkedIn. Car les recruteurs attendent désormais du CV un apéritif, et du profil numérique le plat principal. Autrement dit, Linkedin doit servir la cause par plus de créativité, par le biais des posts notamment.

Quant à la carte de visite, elle s’adresse aujourd’hui principalement aux entrepreneurs et a pris un coup de jeune avec les entreprises d’impression en ligne. Le choix est vaste, l’impression rapide et relativement accessible. La carte reste un passeport indispensable dans les salons, et à avoir sur soi lors de rencontres fortuites. Bien sûr, on n’oubliera pas d’y ajouter le lien de son profil Linkedin, voire un QR code pour que son interlocuteur puisse le consulter d’un clic sur son smartphone.

Autrement dit, CV ou carte de visite, le papier doit aujourd’hui servir le web !