Le développement des compétences à travers la formation, d’autant plus essentiel aujourd’hui

Depuis le déconfinement du 11 mai, les centres de formation professionnelle et les CFA ont pu rouvrir. Ils doivent pour cela mettre en place un protocole établi par le ministère du Travail pour favoriser la distanciation et les autres mesures barrières

Depuis le déconfinement du 11 mai, les centres de formation professionnelle et les CFA ont pu rouvrir. Ils doivent pour cela mettre en place un protocole établi par le ministère du Travail pour favoriser la distanciation et les autres mesures barrières.

La montée en compétences par le biais de la formation est en effet essentielle en cette période de reprise, qui ne signe pas pour autant une reprise économique globale. Dans bien des secteurs directement touchés par l’arrêt de l’activité, les fermetures d’entreprises sont à craindre. Sans faire de catastrophisme sur les conséquences à long terme de ces deux mois de confinement, mieux vaut assurer ses arrières.

En temps normal déjà, la formation professionnelle est indispensable pour évoluer et ne pas laisser le train de l’innovation passer devant soi. Car, en cas de crise, cela veut souvent dire ne pas pouvoir trouver l’issue que l’on aurait souhaitée. Certes, la formation ne fait pas tout en des temps incertains, mais elle permet d’entrevoir une évolution et de rester dans l’action. Comme les précédentes crises nous l’ont montré, les personnes proactives sur leur destin professionnel – par le biais des formations – y ont dans tous les cas trouvé un avantage pour leur avenir et leur épanouissement. La reprise de l’activité leur a par la suite prouvé qu’elles avaient bien fait.

Les métiers et les compétences les plus plébiscités lorsque la reprise réelle sera bien là ne sont pas encore connus. Mais il est certain que le secteur du digital tire déjà son épingle du jeu. Se former aux outils numériques s’avère, dans tous les cas, pertinent pour aborder la suite …