Les emplois francs, un coup de pouce pour l’embauche de la jeunesse

Lancé en avril 2018, le dispositif “Emplois francs” offre aux employeurs une aide financière si l’entreprise signe un CDD de 6 mois ou plus ou un CDI, avec un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale, résidant dans un quartier prioritaire.

Lancé en avril 2018, le dispositif “Emplois francs” offre aux employeurs une aide financière. Cette dernière est possible si l’entreprise en question signe un CDD de 6 mois ou plus ou un CDI, avec un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale, résidant dans un quartier prioritaire.

Pallier la crise de l’emploi et accompagner les jeunes

La crise économique amplifie le taux de chômage, déjà 2,6 fois plus élevé que la moyenne nationale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QVP). Le dispositif apporte aux employeurs une aide budgétaire mais ce n’est pas tout. Il s’agit également d’un accompagnement sur mesure pour les jeunes visés. Le programme “Emplois francs” s’inscrit comme un levier essentiel pour leur donner plus de chance de réussir et de s’adapter au monde de l’entreprise.

Le montant de l’aide s’élève à 15 000 € sur 3 ans pour un CDI et 5 000 € sur 2 ans pour un CDD de plus de 6 mois. En 2020, le dispositif a été renforcé. Avec “Emplois francs +”, l’enveloppe monte à 17 000 € sur 3 ans lorsque le CDI concerne un jeune de moins de 26 ans et 8 000 € pour un contrat à durée déterminée.

Comment bénéficier du dispositif Emplois francs ?

Du côté des employeurs, la contribution financière est accordée sous certaines conditions. Tout d’abord, l’embauche doit concerner un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale d’un quartier prioritaire de la ville. L’entreprise peut utiliser le Système d’Information Géographique de la Politique de la Ville (SIG Ville) pour trouver un candidat selon son lieu de résidence et vérifier son éligibilité par la même occasion. La demande d’aide doit ensuite être adressée à Pôle Emploi dans les trois mois qui suivent la signature du contrat.

En ce qui concerne le salarié, il ne doit pas avoir appartenu à l’effectif de l’entreprise qui l’embauche au cours des 6 derniers mois. Il peut être embauché sans niveau d’études minimum, quelle que soit sa rémunération actuelle et peu importe le poste occupé. Par contre, il doit être inscrit à Pôle Emploi.

L’aide financière a été prolongée depuis sa création afin de favoriser l’égalité des chances des candidats et leur accès à l’emploi. 35 000 emplois francs ont été signés depuis 2018, l’année de démarrage du processus. Une nouvelle aide a été ajoutée au dispositif début 2020, pour aider les jeunes de moins de 26 ans qui ont besoin d’un soutien supplémentaire pour trouver leur place sur le marché du travail.