SPECIAL COP24 : Les énergies renouvelables ont le vent en poupe en Afrique

L’Afrique : un milliard d’habitant, soit 13% de la population mondiale et pourtant seulement 4% de la production énergétique.

L’Afrique : un milliard d’habitant, soit 13% de la population mondiale et pourtant seulement 4% de la production énergétique.

Malgré ces chiffres, l’Afrique posséderait un énorme potentiel énergétique renouvelable (le solaire au Maroc, la géothermie au Kenya ou encre les barrages au Kenya, etc.) et compte miser dessus.

« Si l’on regarde large, le continent a tout ce qu’il faut en ressources naturelles – solaire, hydraulique, géothermie, éolien ou biomasse – pour relever le défi » annonce Christian de Gromard de l’Agence française de développement (AFD). Certes, le continent n’exploite pas encore totalement et de manière équivalente ce fort potentiel, toutefois l’Afrique semble bien vouloir relever le défi de l’énergie renouvelable : Pour arriver à une couverture totale du continent celui-ci devrait produire 300 gigawatts (GW), un objectif potentiellement atteignable en 2030 et dont l’espoir est conforté par le diagnostic de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena).

L’engagement des pouvoirs publics et d’investisseurs privé est l’une des conditions sine qua non à ce déploiement, l’accès au crédit et à la finance étant toujours trop difficiles pour la population et plus particulièrement sur ce type d’investissement dont l’amortissement se fait sur 20 à 50 ans. En parallèle, des actions étatiques sont mises en place depuis la COP 21 via l’« Initiative africaine pour les énergies renouvelables » réunissant dix bailleurs, dont la France, à hauteur de 9 milliards d’euros, mais aussi des démarches citoyennes fortes cherchant à inventer un nouveau modèle énergétique à l’échelle de villages et petites communautés.

Selon Jean-Pierre Favennec, de l’IFP Énergies nouvelles, il serait utopique d’envisager une énergie 100% renouvelable, en Afrique comme ailleurs. Toutefois, La Croix mentionne dans son article la part du renouvelable de manière régionale, ces comparaisons sont intéressantes, nous vous en laissons juge :

Part de l’énergie renouvelable :

Continent africain : 50 % renouvelable (en grande partie de la biomasse), 50 % énergie fossile (données 2015). 50 % de la population vit encore sans électricité.

Pays OCDE : 25,9 % renouvelable, 17,8 % nucléaire, 58,7 % énergies fossiles (données 2017)

France : 17,8 % renouvelable, 71,5 % nucléaire, 11,9 % énergies fossiles (données 2017)

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences-et-ethique/LAfrique-eldorado-energies-renouvelables-2018-12-04-1200987287?from_univers=&id_folder=1360036&position=4