Le retour en force de l’entretien d’évaluation à 360° en entreprise

S’il n’est pas obligatoire, l’entretien d’évaluation est toutefois largement recommandé et peut prendre différentes formes. Parmi ces dernières, l’évaluation à 360° permet d’aller bien plus loin que l’entretien traditionnel.

Chaque année, l’entretien d’évaluation scelle un moment fort dans l’entreprise. C’est l’occasion pour l’employeur et pour les salariés de dresser un bilan professionnel complet et de mettre en lumière les éventuels axes d’amélioration. S’il n’est pas obligatoire, il est toutefois largement recommandé et peut prendre différentes formes. Parmi ces dernières, l’évaluation à 360° permet d’aller bien plus loin que l’entretien traditionnel. Présentation d’une technique encore peu conventionnelle, mais qui revient sur le devant de la scène RH.

Un entretien annuel dans l’air du temps

L’entretien à 360° repose sur un principe simple : les collaborateurs ne sont plus uniquement évalués par les supérieurs mais aussi par les autres salariés. Cette méthode, qui a fait ses premiers pas en France dans les années 80, gagne aujourd’hui ses lettres de noblesse. Elle s’inscrit en effet dans la continuité des nouveaux modes de management horizontaux, qui souhaitent redonner de la place à la proximité, à l’écoute et à la bienveillance.

Un feedback complet qui présente un double intérêt

Le plus souvent, l’entretien à 360° s’adresse aux managers de l’entreprise, à différents niveaux hiérarchiques. Cette évaluation permet d’identifier les points forts et les faiblesses de leur méthode de management. Pour le salarié évalué, c’est l’opportunité de faire le point sur ses compétences et de détecter, par exemple, un besoin de formation.

Ce bilan complet lui offre aussi une véritable prise de recul sur son comportement au sein de l’entreprise. L’employeur, quant à lui, tire également profit de cette évaluation collective. Le résultat est forcément plus pertinent, puisqu’il ne se base plus sur un seul et unique avis. À la clé : une meilleure compréhension des besoins, des lacunes et des attentes de chacun.

L’entourage professionnel mis à contribution

Pour mener à bien un bilan à 360°, la procédure démarre par une autoévaluation du salarié. Les mêmes questions serviront ensuite de base pour que les autres collaborateurs (supérieurs, pairs, salariés managés) procèdent à leur tour à une évaluation. Suite à cette première phase, un entretien a lieu pour confronter les résultats et en tirer les bonnes conclusions.

En s’appuyant sur différents points de vue, l’entretien annuel à 360° se révèle être un outil performant et efficace pour accompagner chaque collaborateur dans sa réussite…