French Tech for the Planet

La FrenchTech et le Gouvernement ont lancé, en ce mois de décembre 2020, l'initiative FrenchTech for the Planet. Les startups greentech doivent désormais être considérées comme des moteurs et des leaders du secteur de la transition écologique.

La FrenchTech et le Gouvernement ont lancé, en ce mois de décembre 2020,  l’initiative FrenchTech for the Planet. Les startups greentech doivent désormais être considérées comme des moteurs et des leaders du secteur de la transition écologique, tel est l’objectif de cette initiative ayant pour mission d’offrir un accompagnement à 20 startups françaises greentech sélectionnées sur appel à candidatures par un jury d’experts :

  • Christel Heydemann, CEO de Schneiders Electrics France,
  • Marie Mawad, journaliste de Sifted,
  • Marc Simoncini, CEO d’Angell.bike et Daphni Partner, 
  • Pierre-François Thaler, co-fondateur et CEO d’Ecovadis (French Tech 120).

Les entreprises sélectionnées auront accès à un accompagnement renforcé des services de l’Etat conçu pour des startups à fort potentiel dans plusieurs domaines : 

  • Financement : en relation avec la Banque de France ;
  • Développement international : via un accompagnement de Business France à l’international ainsi qu’un accompagnement spécifique pour sécuriser leurs enjeux fiscaux et douaniers à l’international (DGFIP, douanes) ; accès aux outils financiers de prospection de marchés) ;
  • Recrutement des talents : en partenariat avec l’APEC et Pôle Emploi ;
  • Réglementation et protection : avec l’appui et l’expertise de l’INPI sur les questions de stratégie de propriété intellectuelle et de l’AFNOR dans les domaines des normes et des certifications ;
  • Achat public : en collaboration avec la Direction des Achats de l’État, Ugap, UCANSS
  • Accès à des experts du transfert de technologies et de données avec le soutien de l’Inria, du CNES, du CNRS Innovation et du Réseau C.U.R.I.E) ;
  • Accompagnement spécifique sur les enjeux greentech : grâce à l’aide du Ministère de la Transition écologique.

Les candidats seront sélectionnés sur des critères précis et s’adresse à des start-up qui ont pour activité le développement de solutions ou de produits dédiés à la transition écologique. Les domaines concernés sont extrêmement vastes et englobent une multitude de secteur : la production d’énergies décarbonées, le recyclage, l’alimentation durable, le bâtiment innovant, les alternatives aux pesticides…. L’entreprise, pour pouvoir candidater doit exister depuis moins de vingt ans, avoir un siège social sur le territoire français, être une entreprise innovante… 

Découvrez l’ensemble des critères dans le détail sur ce document : l’appel à candidatures.

Les start-up ont jusqu’au 31 janvier pour déposer leurs dossiers sur le site, de la French Tech. Après cette date, les auditions par le jury commenceront fin février 2021 avec, mi-mars, une annonce des noms des 20 entreprises lauréates. Dès la fin du mois de mars seront mises en place toutes les procédures d’accompagnement qui prendra fin un an plus tard.