Le label GreenTech Verte devient GreenTech Innovation

Lors de la tenue du "MeetUp GreenTech 2020", les 5 et 6 octobre 2020, le ministère de la Transition Écologique a annoncé plusieurs mesures en faveur d'une économie plus sobre et plus respectueuse de l'environnement.

Lors de la tenue du “MeetUp GreenTech 2020”, les 5 et 6 octobre 2020, le ministère de la Transition Écologique a annoncé plusieurs mesures en faveur d’une économie plus sobre et plus respectueuse de l’environnement.

Tout d’abord, la Ministre Barbara Pompili a officiellement annoncé le lancement de la marque GreenTech Innovation, récompensant et permettant d’identifier les start-ups et les PME porteuses de projets innovants dans “des secteurs clés pour la transition écologique”. Ce nouveau label se substitue à GreenTech Verte, devenu en quelques années un critère de sélection pour les investisseurs cherchant à promouvoir des entreprises actives dans des domaines variés de développement durable comme l’efficacité énergétique, la mobilité durable, la santé de l’environnement, l’économie circulaire… 

En 4 années d’existence, ce label a récompensé plus de 150 entreprises et s’est imposé comme une référence dans le domaine.

Site GreenTech du gouvernement

Dans un souci de décentralisation et de promotion de la territorialité, la Ministre a également annoncé la mise en place d’un réseau national d’incubateurs GreenTech visant à fédérer les acteurs locaux actifs dans l’accompagnement des entreprises dans le secteur de la transition écologique. “Les incubateurs locaux actifs dans l’accompagnement de start-ups et PME opérant sur les thématiques de la transition écologique auront vocation à rejoindre ce réseau déployé dans tout le territoire”, se félicite le ministère.

D’autre part, une plateforme unique centralisant les différentes aides publiques déployées pour la promotion et le développement des PME vertes sera désormais consultable aisément sur une plateforme dédiée : le Projet France Transition Écologique.

En cette période difficile pour les entreprises, la volonté du gouvernement de rester actif dans le domaine est preuve d’un changement profond de la vision de l’entreprise et de son rôle actif dans le domaine de l’environnement.