Home office : ces entreprises qui n’ont plus de bureaux

La crise sanitaire liée à la Covid 19 a poussé les entreprises au changement et à la réorganisation. Voilà pourquoi celles-ci se sont tournées majoritairement vers le home office.

La crise sanitaire liée à la Covid 19 a poussé les entreprises au changement et à la réorganisation. Voilà pourquoi celles-ci se sont tournées majoritairement vers le home office. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs fait le choix de rendre définitivement les clés de leurs bureaux. Pas de faillite pour autant, mais plutôt un changement de cap pour s’adapter à la situation exceptionnelle. Les salariés restent alors durablement en télétravail et l’entreprise bénéficie d’avantages tels que les économies de loyer et la possibilité de recruter partout. 

Le home office, un nouveau défi organisationnel

Près de 5 millions de salariés ont découvert le télétravail suite au confinement. Cette nouvelle organisation a été largement approuvée : 40% d’entre eux souhaiteraient poursuivre en ce sens, à temps plein ou partiel. C’est pourquoi de nombreuses entreprises ont choisi aujourd’hui de faire du home office un nouveau mode de fonctionnement et ce, sur le long terme. 

En effet, cette nouvelle pratique est synonyme de bien des avantages :

  • Moins de fatigue accumulée et de perte de temps dans les transports pour les salariés et donc plus de productivité au travail.
  • La possibilité pour les collaborateurs de gagner en qualité de vie.
  • Une économie de loyer considérable pour les entreprises puisque l’immobilier représente leur deuxième poste de dépense.
  • Une ouverture pour le recrutement des collaborateurs qui peuvent travailler depuis différents endroits. 

Des entreprises qui ont opté pour ce système novateur

Il est aujourd’hui monnaie courante de trouver des entreprises qui se sont tournées vers la solution du home office, redéfinissant ainsi l’usage des bureaux. Wizi, une start-up spécialisée dans l’immobilier, a ainsi économisé 40 000 euros de loyer en un an. Le lien social reste pour autant toujours une priorité avec l’organisation de séminaires et la mise en place d’espaces de coworking pour ceux qui le souhaitent. Même opération gagnante pour Fizzer, une application d’impression de cartes personnalisées, qui a quitté ses bureaux physiques pour laisser la vingtaine de salariés travailler d’où ils le souhaitent. Enfin, Whodunit, agence de création et support de sites web, souligne le fait qu’avec le home office, il est désormais possible de recruter partout en France et d’élargir par la même occasion la liste et la localisation des clients.  

Les entreprises qui ont choisi de quitter leurs bureaux et d’adopter au quotidien le home office peuvent aujourd’hui en tirer des bénéfices financiers mais aussi des avantages en termes de productivité et de bien-être des collaborateurs. Un retour en arrière ne semble aujourd’hui plus d’actualité. Pour conserver un lien et une communication efficace au sein de l’entreprise, des outils sont mis en place, comme l’application Slack.