Quand l’IA permet de dénoncer la famine

L’association Feeding America a récolté le portrait de 1000 américains souffrant de sous-alimentation pour ensuite les superposer et laisser l’IA

Après le premier tableau vendu aux enchères et créé par une IA, c’est un nouveau portrait digital qui vient de voir le jour sous les “doigts” d’une machine. Cette fois-ci la démarche n’est pas qu’artistique mais a aussi, et surtout, vocation à alerter les américains sur la famine qui a lieu au sein même de leur pays, affectant 1 habitant sur 8. En collaboration avec une agence de communication, l’association Feeding America a récolté le portrait de 1000 américains souffrant de sous-alimentation pour ensuite les superposer et laisser l’IA créer le visage de cette nouvelle ambassadrice de l’insécurité alimentaire. Loin des préjugés, elle n’est ni sans domicile fixe ni toxicomane, simplement une américaine comme tant d’autres, comme l’un de ses 37 millions d’américains, dont 11 millions d’enfants qui ne peuvent pas manger à leur faim aux Etats Unis. Le visage de cette ambassadrice sera partagé sur les réseaux sociaux, sur des affiches, mais aussi à la télévision, dans l’espoir d’éveiller les consciences sur ce problème malheureusement plus commun qu’il n’y paraît.

Article de presse-citron.net