IEC Fund : le fonds européen de l’innovation investit dans les start-ups

La Commission européenne a décidé de réaliser des investissements directs en capital dans des start-ups innovantes. Le 6 janvier dernier, une nouvelle liste comprenant 42 PME et start-up privées a été dévoilée, dont 4 françaises.

La Commission européenne a décidé de réaliser des investissements directs en capital dans des start-ups innovantes. Le 6 janvier dernier, une nouvelle liste comprenant 42 PME et start-up privées a été dévoilée, dont 4 françaises.

La commission européenne a décidé, à travers le fonds EIC (accélérateur du Conseil européen de l’innovation), de prendre des parts directement dans les entreprises privées afin de pallier les faibles investissements et la frilosité générale du secteur du capital-risque européen.

Le fonds EIC, inauguré en 2019 a d’ores et déjà, au global, sélectionné 159 entreprises, notamment dans le domaine de la santé et de la transition écologique et numérique qui demeurent les secteurs centraux de la politique de la Commission.

S’il faut s’enorgueillir du dynamisme européen dans le secteur des start-ups, les investissements dans leur capital sont encore trop timides et freinent souvent l’explosion de potentielles « licornes ».

Selon, Mariya Gabriel (Commissaire européenne à l’Innovation) : « Beaucoup de croissance et d’emplois potentiels sont aujourd’hui perdus parce que ces entreprises sont considérées comme trop risquées par le marché du capital-risque privé européen et restent en conséquence petites ou se délocalisent ». Aussi, le but de la démarche de la Commission s’entend comme un soutien aux entreprises innovantes mais également comme un message de sécurisation des investissements privés.

C’est la Banque Européenne d’Investissement (BEI) qui aura pour rôle de conseiller puis de gérer les participations qui auront été décidées dans un souci, non de rentabilité, mais de pérennité des entreprises sélectionnées.

La participation par entreprise sera limitée à 15 millions d’euros sur un budget global de 3 à 3,5 Milliards d’euros sur les 7 prochaines années. Corwave, une entreprise française spécialisée dans les pompes cardiaques est la première entreprise privée à bénéficier de l’investissement direct de l’EIC, elle se félicite de cette réussite dans son communiqué de Presse du 6 janvier 2021.