Le renforcement du dispositif FNE Formation

À l’origine, le dispositif FNE Formation (Fonds national pour l’emploi) permet aux entreprises de proposer une formation à leurs employés de sorte à faire face à une mutation technologique ou économique

À l’origine, le dispositif FNE Formation (Fonds national pour l’emploi) permet aux entreprises de proposer une formation à leurs employés de sorte à faire face à une mutation technologique ou économique.

En raison de la crise du Covid-19, il a été étendu depuis le 14 avril à toutes les entreprises pour les salariés actuellement en chômage partiel, à l’exception de ceux en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. À titre exceptionnel, l’entreprise peut en outre demander une formation pour l’ensemble de ses salariés en activité partielle et ceux qui ne le sont pas.

Cette formation, gratuite et forcément à distance en ces circonstances, n’entre pas dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF). Il s’agit d’une convention signée entre l’État, via la Dirrecte (Direction régionale des entreprises) et l’entreprise. Dans les faits, c’est à cette dernière d’entamer les démarches pour les employés. Les heures de formation doivent par ailleurs avoir lieu en dehors des heures de travail.

Hormis les formations qui nécessitent d’être présent, comme l’hygiène et la sécurité, les salariés peuvent accéder à l’ensemble des cours qui entraînent une montée en compétences. Ces formations peuvent également aboutir à une certification professionnelle, et le dispositif FNE est aussi éligible aux bilans de compétences à distance et à la VAE.

À situation exceptionnelle, dispositif spécifique : les OPCO ont ainsi adapté leurs processus. Et les organismes de formation ont ajusté leur catalogue, notamment en proposant des formations plus courtes.