Les entreprises, actrices d’un océan préservé

Le site de la Fondation de la Mer a publié, le 8 juin 2020, un référentiel ayant pour but de donner aux entreprises les moyens d'agir pour la préservation de nos océans et nos mers

Le site de la Fondation de la Mer a publié, le 8 juin 2020, un référentiel ayant pour but de donner aux entreprises les moyens d’agir pour la préservation de nos océans et nos mers.

La volonté est d’affirmer le rôle majeur que peuvent jouer les entreprises dans la préservation de la biodiversité et dans la sauvegarde de nos océans. La problématique à laquelle souhaite répondre la Fondation de la Mer, en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et en collaboration avec le Boston Consulting Group, est de donner les moyens à ces entreprises pour agir.

Créée en juin 2015, la Fondation de la Mer est un organisme ayant pour vocation de soutenir les actions à impact positif sur l’Océan.

L’outil proposé permet aux entreprises d’identifier et de mesurer efficacement leur impact sur les océans et de réfléchir, en toute connaissance de causes, à des moyens de pallier cet effet négatif. Pour la Fondation, les entreprises, au travers de leurs opérations ont un rôle malheureusement actif dans la dégradation des écosystèmes marins : création de déchets, déversements d’eaux usées… Mais le pouvoir d’œuvrer sur leur propre fonctionnement pour améliorer leur impact (réduction des matières plastiques, choix de fournisseur engagés…), mais aussi d’influencer leurs clients et leurs fournisseurs sur la démarche écologique.

Le référentiel Océan, téléchargeable sur le site, est donc un outil d’accompagnement des entreprises dans leur démarche de préservation des océans, un outil de communication fiable valorisant leur engagement écologique

Déjà testé par neuf entreprises : Michelin, Suez, Club Med, Nausicaa, Pierre et Vacances, Naval Groupe, Louis Dreyfuss Armateurs, Engie et Hopscotch, le référentiel a d’ores et déjà fait preuve de son adaptabilité à des groupes de tailles diverses, en conditions réelles d’utilisation.

Rédigé en s’appuyant sur une analyse rigoureuse et approfondie de plusieurs études sur le sujet, cet outil propose des leviers d’actions et des moyens de mise en œuvre de solutions pour dix types d’impact sur les océans répertoriés. En s’appuyant sur les Objectifs de Développement Durable de l’ONU (ODD), ce document est une première mondiale et ambitionne de devenir une référence mondiale sur le sujet. Libre de droit, il a vocation à être utilisé par le plus grand nombre et à s’adapter à toutes les tailles d’entreprise.