Vendredi lecture | Les lettres à Lucillius

Philosophe et dramaturge, le stoïcien fait le choix, à l’aube de sa vie, de se retirer de la vie publique pour travailler à devenir sage, et décide d’enseigner sa doctrine à Lucilius, son élève, qui devient au fil du temps son ami et confident.

Philosophe et dramaturge, le stoïcien fait le choix, à l’aube de sa vie, de se retirer de la vie publique pour travailler à devenir sage, et décide d’enseigner sa doctrine à Lucilius, son élève, qui devient au fil du temps son ami et confident.

Ses conseils et ses critiques résonnent comme ceux d’un père bienveillant et protecteur.

L’amitié, l’argent, la mort, le bonheur, le temps… tous les thèmes sont ici abordés sous forme d’échanges épistolaires riches et structurés. Parcourir ces lettres est un voyage vers une philosophie simple mais profonde, une introspection dans sa nature d’Homme.

Sans le moindre dogmatisme, Sénèque invite son disciple et les lecteurs que nous sommes aujourd’hui, à avancer sur la voie de la sagesse pour mener une vie meilleure, plus riche et plus altruiste. Ses pensées, d’une incroyable modernité, nous touchent et sont autant d’interrogations sur nos choix, nos priorités et notre rapport à l’autre et au monde. L’analyse de nos émotions, le lâcher prise, le pragmatisme et la confiance en la Raison sont autant de thèmes centraux développés par l’auteur sans user de conceptualisations complexes ou de théories obscures.

À une époque où les ouvrages traitant du développement personnel foisonnent dans nos librairies, se plonger dans ces lettres vieilles de 2 000 ans, est troublant de modernité. La forme déroutante devient, au fil de la lecture, intimiste et presque personnelle… Le lecteur se prend à penser qu’il est le destinataire privilégié de ses lettres, qu’un ami veille sur lui.

« Vivre c’est être utile aux autres. Vivre c’est être utile à soi. »