Une loi pour libérer les entreprises…

Le gouvernement, dans un souci de promotion de la liberté d’entreprendre, vient de déposer un projet de loi accordant à certaines professions la possibilité de diversifier leur activité.

Le gouvernement, dans un souci de promotion de la liberté d’entreprendre, vient de déposer un projet de loi accordant à certaines professions la possibilité de diversifier leur activité.

Ainsi, le texte prévoit d’autoriser les opérateurs téléphoniques historiques à effectuer, pour le compte de leurs clients, des placements fonciers et à développer une activité d’agence immobilière. Les concessions automobiles pourraient quant à elles se voir ouvrir une autorisation administrative d’ouverture de réseau téléphonique 5G, afin de pouvoir proposer des abonnements et des appareils à leur clientèle.

La demande de la Confédération Nationale des Boulangers visant à obtenir une autorisation de délivrance de médicaments fait, quant à elle, l’objet d’un complément d’information mais le dépôt de nombreux amendements retarde le vote à l’Assemblée. La Confédération s’est offusquée de la réticence de certains parlementaires et invoque la rupture d’égalité devant la loi depuis que les agents Enedis se sont vus autorisés à faire des vaccins lors de l’installation des compteurs Linky. Nos équipes ont eu la chance de pouvoir interviewer Daniel, Artisan boulanger de la Sarthe et fondateur du mouvement « La chocolatine médicalisée ». Son mouvement est vent debout et compte bien « aller jusqu’au bout » ! Ce dernier menace d’ailleurs de déverser des tonnes de farine devant l’Assemblée Nationale. Nous vous proposerons très prochainement l’interview complète de Daniel, qui nous a reçu dans ses cuisines. Ce dernier, convaincu que son mouvement obtiendra gain de cause, a d’ores et déjà développé une herboristerie entre ses fours à pain.

*Poisson d’avril