LinkedIn : pourquoi un profil professionnel n’a pas besoin d’être exhaustif

231 recruteurs ont ainsi participé à une enquête qui leur présentait différents candidats dont le profil a été conçu pour l’étude. Et les résultats sont étonnants

L’école de management de Normandie (EM Normandie) a récemment dévoilé une étude sur les réseaux sociaux professionnels, tels que LinkedIn ou Viadeo, menée par Jean Pralong, professeur et chercheur en ressources humaines*. Celle-ci tend à prouver que moins on n’en dit, mieux c’est…

231 recruteurs ont ainsi participé à cette enquête qui leur présentait différents candidats dont le profil a été conçu pour l’étude. Et les résultats sont étonnants. En premier lieu, chaque profil n’a eu droit aux égards des recruteurs que 5 secondes en moyenne ! Et cela, alors que les cobayes d’un jour avaient du temps devant eux.

Cela montre avant tout une chose : les recruteurs sont de plus en plus pressés par le temps et ils ont pris l’habitude d’aller vite sur les profils. D’où l’importance d’être concis. Tout comme de se focaliser avant tout sur ses compétences et son savoir-être et non s’étaler sur ses loisirs. 

Plus exactement, l’étude souligne qu’un profil peu précis sur ses capacités mais qui évoque son talent pour le sport ou les jeux vidéos, risque fort d’être zappé au premier coup d’œil. D’autant plus que celui-ci peut aussi être vecteur d’un jugement hâtif – encore plus rapide qu’en 5 secondes – : un joueur de foot aura forcément l’esprit d’équipe, quand le gamer sera considéré comme un introverti.

Alors comment faire lorsque l’on a un bagage important, de nombreux postes et projets derrière soi ? Mieux vaut trier et faire une sélection des plus marquants, que ce soit en termes de durée ou de pertinence de la mission pour le prochain poste convoité … En 5 secondes, il faut taper dans l’œil. 

*Source : Le Point