Les mad skills, un atout supplémentaire dans la recherche d’emploi

Les compétences sont propres à chaque personne et sont largement mises à contribution dans le cadre du travail. Parmi celles-ci, se trouvent différentes catégories telles que les hard skills (compétences techniques), les soft skills (compétences comportementales) et les mad skills.

Les compétences sont propres à chaque personne et sont largement mises à contribution dans le cadre du travail. Parmi celles-ci, se trouvent différentes catégories telles que les hard skills (compétences techniques), les soft skills (compétences comportementales) et les mad skills. Ces dernières sont moins communes que les précédentes et ceux et celles qui les possèdent ne savent pas forcément les mettre en avant sur leur CV. Et pourtant, elles constituent l’une des clefs essentielles pour se différencier des autres.

Qu’appelle-t-on les mad skills et comment les acquérir ?

Les mad skills sont des compétences différentes de celles que l’on retrouve habituellement sur le marché du travail. Elles sont plutôt liées à une expérience personnelle, qui a entraîné l’acquisition de cette compétence particulière, une personnalité ou un état d’esprit. Les mad skills peuvent notamment se développer chez des profils singuliers tels que de jeunes sportifs à haut niveau, des musiciens ou encore une personne qui est sortie de sa zone de confort lors d’un voyage.

La réflexion et l’analyse éprouvées pendant des activités artistiques et créatives peuvent également être le point de départ pour développer des mad skills. Enfin, ces compétences atypiques peuvent également être acquises durant une expérience professionnelle passée.

Lire aussi : Les mad skills : promouvoir son atypisme

Comment valoriser les mad skills dans le monde du travail ?

La première étape pour la personne concernée consiste tout simplement à prendre conscience de ses mad skills. C’est alors l’occasion d’apporter une plus-value à la catégorie “centres d’intérêt” du CV en expliquant les bénéfices et les avantages tirés de chaque expérience et comment cela va servir au quotidien dans le poste convoité. L’idée est de transformer ses loisirs en compétences et de démontrer sa polyvalence.

Les recruteurs sont particulièrement sensibles à certaines mad skills. C’est le cas notamment de celles en rapport avec l’adaptabilité pour les profils juniors (remise en question, envie de challenge, capacité à s’intégrer). Pour ce qui est des profils seniors, l’employeur cherche davantage un candidat apte à transmettre des messages et des compétences mais aussi à diriger. Un ancien coach ou professeur possède par exemple ce type de mad skills.

Les mad skills sont devenues de vrais atouts pour les candidats et les entreprises qui les exploitent à bon escient. Ces profils atypiques apportent une plus-value dans la composition d’une équipe de travail et équilibrent un collectif.