État des lieux chiffré du management intermédiaire en France

Dans l’organisation du travail actuelle, les managers intermédiaires jouent un rôle d’encadrement des équipes en vue de stimuler leur motivation et de générer de l’engagement vis-à-vis de l’entreprise.

Dans l’organisation du travail actuelle, les managers intermédiaires jouent un rôle d’encadrement des équipes en vue de stimuler leur motivation et de générer de l’engagement vis-à-vis de l’entreprise. Les moyens dont ils disposent sont-ils suffisants pour pérenniser cette mission essentielle ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 

La plus-value des managers au sein de l’entreprise 

Il ne faut pas sous-estimer l’influence des managers intermédiaires dans le fonctionnement d’une entreprise. En effet, selon une étude du Boston Consulting Group, ils encadrent entre 50 à 80 % des collaborateurs et représentent un véritable levier de croissance. Un mauvais management peut avoir un impact dramatique sur la motivation et l’engagement des salariés. Lorsque ces derniers ne s’impliquent plus, les conséquences sur la performance et sur le chiffre ne se font pas attendre : une équipe engagée est 17 % plus productive. Le turnover, véritable fléau au sein d’une entreprise, est aussi largement diminué. 

Le manager est garant de l’engagement des salariés. Ces derniers estiment d’ailleurs qu’au même titre que la rémunération, l’équilibre vie professionnelle/personnelle et l’ambiance de travail, la reconnaissance de leur travail par la direction est  un vecteur de motivation. 

Des salariés largement désengagés

L’engagement des salariés est la clé de voûte du succès. Pourtant, 94 % des salariés Français ne se sentent pas du tout engagés. Un constat alarmiste, qui est à la hauteur du défi auquel sont confrontées les entreprises. Alors, quels sont les moyens à mettre en œuvre pour que les employés se sentent plus impliqués ? Plusieurs pistes sont à évoquer. Les managers devraient avoir, pour commencer, plus de temps alloué au management pur, plutôt qu’à des tâches administratives ou commerciales. Une formation pourrait aussi les aider à mieux assumer leurs fonctions. Enfin, il y a aussi une question de ressources : les managers manquent de budget pour motiver et encadrer leurs équipes. 

Compte tenu de l’impact majeur des managers sur les performances des entreprises et sur la motivation des salariés, il est nécessaire d’investir de manière significative dans la formation et l’accompagnement des collaborateurs à ce poste clé. Il s’agit là d’un enjeu stratégique, pour regagner la motivation perdue des employés.