La maroquinerie de luxe : un secteur qui recrute

La France bénéficie actuellement d’une renommée internationale dans le domaine du luxe et de la maroquinerie. Les métiers de l’artisanat liés à ce secteur offrent donc des opportunités multiples et variées.

La France bénéficie actuellement d’une renommée internationale dans le domaine du luxe et de la maroquinerie. Les métiers de l’artisanat liés à ce secteur offrent donc des opportunités multiples et variées. De grandes entreprises telles que Louis Vuitton, Hermès et Chanel sont leaders dans la maroquinerie de luxe et forment chaque jour de nouveaux artisans dans leurs ateliers.

Artisanat et luxe, un mélange qui fonctionne

La maroquinerie fait partie des domaines qui performent dans le secteur du luxe, aux côtés de la mode, des parfums, de l’horlogerie et des cosmétiques. Le luxe ne connaît pas la crise, et ce, à l’échelle internationale. En effet, son chiffre d’affairesest en pleine croissance. Les métiers du luxe sont exercés dans des PME, ateliers d’artisans ou maisons de luxe. Il existe au total plus de 200 métiers d’art liés au luxe. Cette industrie est donc synonyme d’opportunités d’emplois intéressantes et de nouvelles vocations pour de nombreux étudiants créatifs sortant des écoles d’art.

La maroquinerie, tout comme les autres métiers du luxe, fait aujourd’hui face à des mutations. Elle doit en permanence s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs, telles que le virage vers le numérique, ce qui entraîne la création de nouveaux emplois tels que le community manager spécialisé dans la mode et le luxe.

Les métiers et formations de la maroquinerie de luxe

Pour se former aux métiers de l’artisanat dans la maroquinerie de luxe, plusieurs options existent, des lycées professionnels aux établissements techniques en passant par les plus grandes écoles d’art. Les cursus sont également variés : CAP métiers d’art, BTM (Brevets techniques des métiers d’art), licence professionnelle Design de mode, BTS, DMA (Diplôme des métiers d’art) ou encore DSAA (Diplôme supérieur des arts appliqués).

Les métiers de la maroquinerie de luxe exigent de grandes compétences mais également de la minutie, de la patience et une vraie passion du cuir et de la mode. Parmi les métiers exercés dans ce domaine, on retrouve le piqueur, le coupeur ou bien le prototypiste pour la sellerie-maroquinerie. Le travail du cuir touche également d’autres métiers tels que le bottier, le cordonnier ou le gantier.

Il existe actuellement 27 300 salariés dans le secteur de la maroquinerie française, 540 entreprises et 1 700 artisans munis d’un savoir d’exception.

Les métiers de l’artisanat et l’essor de la maroquinerie de luxe illustrent d’une part de nouvelles opportunités d’emplois intéressantes pour les jeunes diplômés et d’autre part l’ambition de la France de mettre au premier plan la création, le savoir-faire et la qualité des produits haut de gamme.