La méthode OKR en entreprise (Objective and Key Results)

La méthode OKR est apparue dans le monde de l'entreprise aux États-Unis et est généralement associée au travail d'Andrew Grove, alors PDG chez Intel. Il a sorti en 1983 un ouvrage intitulé "High Output Management".

La méthode OKR est apparue dans le monde de l’entreprise aux États-Unis et est généralement associée au travail d’Andrew Grove, alors PDG chez Intel. Il a sorti en 1983 un ouvrage intitulé « High Output Management« .

Qu’est-ce que la méthode OKR ?

L’acronyme OKR signifie « Objective and Key Results », il s’agit d’une méthode de management qui a déjà fait ses preuves dans de nombreuses structures, notamment chez Google, qui considère qu’une grande part de sa réussite est due à l’application de cette dernière. Comme son nom l’indique, cette méthode consiste à se fixer des objectifs et à les confronter à des résultats clés. 

Qu’est-ce que cela veut dire ? Le manager et les salariés doivent définir ensemble des buts clairs et précis – il est important de connaître la direction de l’entreprise – et mener des actions concrètes et mesurables pour y parvenir. Ces dernières permettront d’obtenir  les résultats clés pour juger du succès de la mission. En adoptant cette méthode, le travail devient plus fluide et stratégique.

La méthode OKR : un mode de management ambitieux

Avec la méthode OKR, les salariés parviennent à améliorer la gestion de leur temps. Ils sont davantage concentrés et plus enclins à se surpasser. Ils savent que les tâches quotidiennes servent un but et ont les outils pour mener à bien leurs missions en faisant abstraction du reste. Les entreprises qui adoptent cette méthode observent d’ailleurs que leurs salariés arrivent mieux à canaliser leur énergie et ne cèdent plus à la tentation du divertissement : consultation intempestive des messages, des e-mails, etc. Des points de suivi sont régulièrement organisés, en général une fois par mois ou une fois par trimestre, pour faire le bilan des accomplissements et analyser les progressions de chacun au sein de l’entreprise. Cela permet de rappeler les objectifs et de les consolider. En travaillant avec ce concept, les salariés sont responsabilisés car il n’y a pas d’ambiguïté quant aux objectifs à atteindre, ils doivent assumer ce qui a été fait ou non. 

Ainsi, la méthode OKR pousse le salarié à adopter des objectifs toujours plus ambitieux et l’encourage à prendre des initiatives pour progresser. Grâce à un schéma explicite et sans équivoque, les salariés deviennent plus créatifs et savent qu’ils doivent appliquer un cahier des charges pour obtenir des résultats probants.