La « mobiquité » : la nouvelle norme en entreprise

Le terme de mobiquité a été inventé par Xavier Dalloz, consultant spécialisé dans les nouvelles technologies. Celui-ci est né de la fusion entre les mots “mobilité” et “ubiquité”

L’arrivée de la crise sanitaire au début de l’année 2020 a eu des retombées sans précédent sur le plan économique et politique mais également sur notre vie quotidienne. En effet, notre mode de travail s’est vu ainsi complètement modifié et il n’est pas rare que les salariés travaillent désormais à domicile ou depuis un tiers-lieu.

La définition de la mobiquité

Le terme de mobiquité a été inventé par Xavier Dalloz, consultant spécialisé dans les nouvelles technologies. Celui-ci est né de la fusion entre les mots “mobilité” et “ubiquité”. Ce concept rejoint celui de l’ATAWAD qui signifie en anglais : “AnyTime, AnyWhere, AnyDevice, AnyContent”. L’idée est alors d’être mobile et de pouvoirse connecter à un réseau sans aucune contrainte de temps ou de lieu.

La mobiquité est liée à l’essor actuel des technologies numériques et au développement permanent de nouvelles applications en ligne qui permettent de rester connecté, où que l’on soit. Ainsi, il devient possible de travailler depuis n’importe quel espace.

Redéfinir les normes d’un emploi

Face à la crise sanitaire de la COVID-19, de nombreuses entreprises ont dû s’adapter et redéfinir des limites jusqu’alors établies. Le processus est alors revu et corrigé pour s’adapter au mieux à l’époque actuelle. Il ne s’agit plus désormais de se rendre systématiquement sur son lieu de travail pour exercer son métier. L’idée est de rester régulièrement en communication avec ses collaborateurs tout en accomplissant ses missions du quotidien à distance. Ainsi, les entreprises respectent d’une part les recommandations sanitaires et protègent leurs employés, et d’autre part, assurent la continuité et la pérennité de leur établissement.

Les salariés travaillent généralement depuis leur domicile mais le phénomène ne s’arrête pas là. De nouveaux lieux dédiés au travail à distance, tels que les espaces de coworking, ont émergé ces derniers mois.

Ces dernières années ont vu éclore une nouvelle réalité du travail qui n’est plus définie seulement par un espace et une unité de temps. Cette mutation a été accélérée avec la crise sanitaire et se traduit aujourd’hui par une adaptation et une personnalisation des conditions de travail. La frontière entre la sphère privée et professionnelle tend également à s’effacer, au profit des échanges et du partage entre collègues à tout moment.