Le mosaïste d’art, un métier technique et créatif

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Le mosaïste d’art, un métier technique et créatif

28 mai 2022

Le mosaïste d’art est un métier technique qui consiste à assembler des fragments sur un support à l’aide d’un liant. L’objectif final est de représenter un motif décoratif. Pour ce faire, le mosaïste d’art a recours à différents matériaux et techniques.

Quelles sont les missions d’un mosaïste d’art au quotidien ?

Le mosaïste d’art peut travailler aussi bien dans son propre atelier que sur des chantiers extérieurs si les demandes des clients le nécessitent. Généralement, son travail commence par une esquisse de sa réalisation afin d’obtenir les lignes de direction et les repères nécessaires à la découpe des tesselles. Celles-ci peuvent être créées et assemblées à l’aide de différents matériaux selon les besoins du mosaïste. En effet, cela va de la pierre au verre, en passant par le grès, l’émail ou encore la terre cuite.

Une fois les coloris et matériaux choisis, il est temps de passer à la découpe des tesselles avec des outils spécialisés tels la marteline, le tranchet ou le billot. Cette étape particulièrement minutieuse est primordiale puisqu’elle détermine l’aspect fini et la délicatesse de l'œuvre. Pour terminer ce travail artisanal, la mosaïque est assemblée de manière définitive sur un support choisi (mur, plafond, colonne, sol, bassin) avec un liant. Les trous entre les tesselles peuvent quant à eux être comblés à l’aide d’un ciment de chaux ou de mastic à l’huile.  

Quelles sont les qualités et formations nécessaires à la pratique de ce métier d’art ?

Le mosaïste d’art est un métier rigoureux qui nécessite d’être minutieux et habile de ses mains mais également créatif et d’avoir un sens inné pour les couleurs et l’harmonie. Cette profession nécessite aussi de savoir s’adapter au lieu de travail, qu’il soit en intérieur ou en extérieur, ainsi qu’à la demande du client.

Concernant les formations désormais, le CAP carreleur mosaïste et le BP carreleur-mosaïste sont des diplômes reconnus qui mènent à la pratique de ce métier d’art. Des ateliers privés proposent également des stages de formation aux techniques de la mosaïque, et ce, pour tous les niveaux. Le mosaïste débutant touche un salaire équivalent au Smic et cela peut évoluer selon l’expérience et les missions entre 2 000 et 4 000 euros bruts mensuels.

Le mosaïste d’art est un véritable artiste qui embellit les surfaces, du sol au plafond. Celui-ci travaille généralement à son compte pour différents clients et peut choisir le statut d’artisan ou d’auto-entrepreneur ou être inscrit sur le registre de la Maison des Artistes.