Le prêt d’honneur solidaire pour démarrer son entreprise

Alors que près d’un Français sur 4 aimerait créer son entreprise, la question du financement est majeure dans leur démarche. Avec le prêt d’honneur solidaire, de jeunes pousses prometteuses devraient voir le jour !

L’engouement des Français pour l’entrepreneuriat est réel : plus de 848 000 entreprises ont été créées en 2020. Pour accompagner ces créateurs tous plus ambitieux les uns que les autres, Bpifrance leur propose un tout nouvel outil de financement. Le prêt d’honneur solidaire permet de compléter ou de remplacer les fonds propres et doit être souscrit conjointement à un emprunt bancaire. 

À qui s’adresse le PH Solidaire ? 

Le manque de fonds est très souvent un frein à la création d’entreprise. Pour aider les créateurs économiquement fragiles, le gouvernement a mis en place avec Bpifrance, la Banque Publique d’Investissement, un prêt solidaire spécifique. Il se destine aux demandeurs d’emploi, aux jeunes de moins de 26 ans, aux entrepreneurs des quartiers prioritaires de la ville ou encore aux bénéficiaires de minima sociaux. Bien plus qu’un simple apport financier, ce dispositif leur permet aussi de bénéficier d’un accompagnement pendant trois ans, par les réseaux de soutien à la création d’entreprise. 

Le prêt solidaire peut aller jusqu’à 8000€

En effectuant une demande de PH Solidaire, le porteur de projet peut obtenir jusqu’à 8000€, à taux zéro, sans frais de dossier. Il s’agit d’un prêt à titre personnel, entièrement garanti par le fonds de cohésion sociale (FCS). Grâce au différé, le créateur ou le repreneur peut commencer à rembourser son prêt entre 0 et 18 mois après sa souscription : de quoi démarrer son activité sereinement ! Ensuite, la durée de remboursement s’étale sur une durée de 1 à 5 ans. 

Plus de 2000 prêts solidaires déjà approuvés

Depuis son lancement en juillet 2020, le prêt solidaire a déjà fait de nombreux heureux parmi les entrepreneurs : 2000 d’entre eux ont pu en profiter. Un démarrage prometteur, dont se félicite Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. 

Alors que près d’un Français sur 4 aimerait créer son entreprise, la question du financement est majeure dans leur démarche. Avec le prêt d’honneur solidaire, de jeunes pousses prometteuses devraient voir le jour !