Pro-A : les avantages pour le salarié et pour l’entreprise

Les salariés, plus ou moins qualifiés, en CDI (ou en CDD pour les entraîneurs et sportifs professionnels), ou en CUI (contrat unique d’insertion à durée indéterminée) peuvent ainsi bénéficier dans les meilleures conditions d’une formation en alternance

À la faveur de la réforme de la formation professionnelle, une nouvelle catégorie d’alternants s’est invitée dans les entreprises. La Pro-A, pour la reconversion ou la promotion par l’alternance, est un dispositif permettant de répondre aux fluctuations du marché de l’emploi et à l’évolution technologique des métiers.

Les salariés, plus ou moins qualifiés, en CDI (ou en CDD pour les entraîneurs et sportifs professionnels), ou en CUI (contrat unique d’insertion à durée indéterminée) peuvent ainsi bénéficier dans les meilleures conditions d’une formation en alternance. Celle-ci leur donnera la possibilité, à terme, d’être soit promus dans la même entreprise ou bien d’effectuer une reconversion. Il s’agit aussi pour eux de sécuriser leur parcours professionnel grâce à de nouvelles compétences en lien direct avec les besoins des employeurs.

La Pro-A s’inscrit dans un dispositif gagnant-gagnant entre l’entreprise et le salarié. La démarche est en effet obligatoirement précédée d’une concertation entre les deux. Par ailleurs, l’une comme l’autre peuvent se soumettre l’idée. Si l’entreprise suggère cette formation, celle-ci entrera alors dans son plan de développement des compétences (ex-plan de formation).

Selon les cas, cette formation en alternance peut avoir lieu pendant les heures de travail ou en dehors. Dans ce dernier cas, l’employé doit d’abord donner son accord. Quant à la rémunération, elle reste identique au salaire tout au long du projet. Enfin, la Pro-A donne droit à un diplôme ou à une certification qui entrent dans un dispositif officiel, garantissant au salarié une véritable plus-value dans son parcours professionnel.