Les scandales liés aux données personnelles

Ce que montre le plus clairement cette étude est que les français ont désormais conscience de cette réalité et qu’ils doivent devenir acteur de leur propre protection

En juillet 2019, Opinion Way a publié une étude sur la vision des français au sujet des scandales liés aux données personnelles. L’affaire Cambridge Analytica a mis au jour une réalité dont les français sont aujourd’hui conscients : 93% d’entre eux pensent que leurs données personnelles doivent être mieux protégées.

Les Gafam (les géants du net, Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) cristallisent cette crainte généralisée et 90 % de la population estime que ceux-ci convoitent leurs données et que celles-ci ont un prix (pour 78%).

Pour Mickael Stora, psychologue, psychanalyste et spécialiste des questions numériques : “Il y a 20 ans, la peur principale qui animait les internautes était celle des cyberprédateurs. On avait peur d’une menace qui vient de l’extérieur. Aujourd’hui, on craint une menace de l’intérieur“.

Ce que montre le plus clairement cette étude est que les français ont désormais conscience de cette réalité et qu’ils doivent devenir acteurs de leur propre protection. Au-delà, ils estiment que les pouvoirs publics n’agissent pas suffisamment pour les aider et surtout, pour 61% d’entre eux, ils ont perdu confiance en les acteurs d’internet. Sur ce dernier point, leurs demandes sont de plus en plus coercitives et radicales : mise en place d’amendes dissuasives pour 52%, boycott massif des sites concernés pour 26% et même démantèlement des Géants d’internet pour 14% des sondés !

Ce qui nous parait le plus marquant dans cette étude, c’est l’incroyable stabilité des résultats :  hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, inactifs ou CSP +… aucune disparité majeure n’apparait dans l’étude, la prise de conscience du problème et des solutions à y apporter semble générale et constante… agir s’impose désormais.

Lien vers l’étude complète.