Qu’est-ce que le management horizontal ?

Le management horizontal met chacun au même niveau dans l’avancée des projets par la collaboration et la co-construction

Par opposition au management vertical ou pyramidal, le management horizontal se place loin de la hiérarchie d’entreprise classique, construite sur des échelons à gravir. Le management horizontal met chacun au même niveau dans l’avancée des projets par la collaboration et la co-construction. En matière de responsabilité néanmoins, les règles d’une direction et des services perdurent. Si ce n’est que les postes intermédiaires n’existent plus.

Le principe du management horizontal tient plutôt dans le rôle que se donnent les managers et dans les outils qu’ils mettent en place. Désormais plus « facilitateurs » et fils rouges qu’au-dessus de la mêlée pour distribuer les bons points, ils dirigent le travail en mode projet. Ce qui entraîne, par conséquent, la fin des frontières entre les services et même l’intégration de talents extérieurs.

Avec le management horizontal, la réussite des projets par l’implication des collaborateurs compte plus que le respect des anciennes normes. Et dans un monde du travail qui change profondément, avec des recherches d’expertises de plus en plus pointues, et un turnover élevé, conserver la fidélité d’un employé est essentiel. Car l’embauche a un prix.

Les entreprises bien installées ont donc tout intérêt à montrer une souplesse dans leur organisation, alors que les startups ont démontré leur capacité à réinventer le management. De même qu’elles ont su mettre en avant une marque employeur attirante qui fait parfois défaut aux entreprises classiques.