Zoom sur l’enquête Cadremploi : 1 cadre sur 2 aimerait quitter son entreprise

De nombreux salariés sont passés au télétravail pendant des mois. Cette période a été bien souvent synonyme de remise en question sur le plan professionnel. Les attentes de certains ont changé,  au point qu’actuellement, près d’un cadre sur 2 souhaiterait quitter son poste, selon une étude menée par Cadremploi sur 1300 personnes.

La crise sanitaire que nous traversons depuis 1 an et demi  a entraîné de multiples changements,  qui touchent à notre quotidien et à l’emploi. De nombreux salariés sont passés au télétravail pendant des mois. Cette période a été bien souvent synonyme de remise en question sur le plan professionnel. Les attentes de certains ont changé,  au point qu’actuellement, près d’un cadre sur 2 souhaiterait quitter son poste, selon une étude menée par Cadremploi sur 1300 personnes.

Les cadres ont de nouvelles attentes envers leur entreprise

Après une longue période ponctuée de confinements et de nouvelles mesures sanitaires à appliquer, les cadres sont devenus plus exigeants quant au bien-être au travail et à la gestion de la crise par leur entreprise. La confiance envers la hiérarchie est parfois remise en question,  tout comme la motivation pure et simple à travailler au sein de leur structure. Le manque de bienveillance est également régulièrement pointé du doigt. Ces différents éléments mènent à la conclusion que 45 % des cadres expriment une envie de mobilité.

Ils sont 75 % à penser qu’un changement de grande envergure va être opéré dans les entreprises en termes d’organisation du travail et de lieu, le télétravail ayant pris une place importante. La possibilité de travailler à distance est plus que jamais au cœur des débats.

Des aspirations professionnelles liées à la vie personnelle

Les changements ont touché la vie professionnelle de plein fouet mais également la vie personnelle des salariés, qui ont dû réapprendre à s’organiser au quotidien. Le maintien de l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle est la clé pour le bien-être et l’épanouissement de chacun. Les ambitions professionnelles et le rythme de travail font partie des principales remises en question opérées chez les cadres suite à cette période tourmentée.

Le bien-être devient plus que jamais une priorité, au même titre que la quête de sens. L’envie de quitter les grandes villes pour améliorer son cadre de vie en découle directement. En effet, elles reflètent peut-être un accès privilégié aux services et à la culture mais a contrario, les métropoles engendrent du stress, un temps important passé dans les transports et un coût de la vie plus élevé que la moyenne.

La conjoncture actuelle provoque des changements de taille dans les entreprises. De nouvelles aspirations et attentes sont présentes pour les cadres qui souhaitent conjuguer désormais avenir professionnel et bien-être personnel.