La réforme de l’assurance chômage

Depuis le 1er octobre 2021, la nouvelle réforme de l’assurance chômage a été adoptée à 100 %, avec un enjeu de taille : encourager le retour vers l’emploi.

Depuis le 1er octobre 2021, la nouvelle réforme de l’assurance chômage a été adoptée à 100 %, avec un enjeu de taille : encourager le retour vers l’emploi. Elle s’articule autour de 4 grandes évolutions majeures et certains dispositifs pourraient encore être amenés à changer d’ici le 1er décembre 2021.

Qu’est-ce que le bonus-malus de l’assurance chômage ? 

Ce bonus-malus s’applique depuis le 1er juillet 2021 et concerne les entreprises de sept secteurs. L’objectif est de les pousser à embaucher leurs salariés avec des contrats plus stables. Les structures en question exercent dans un domaine d’activité qui présente un taux de séparation moyen supérieur à 150 %. 20 000 d’entre elles ont été touchées par cette nouvelle mesure. 

Le nouveau calcul de l’allocation chômage 

Une grande nouveauté dans le monde de l’allocation chômage : cette dernière sera désormais calculée sur la moyenne des rémunérations sur une période de référence, et non plus sur les 12 derniers mois. Ce nouveau mode de calcul s’appliquera uniquement pour les demandeurs d’emploi dont la fin du contrat est ultérieure au 1er octobre 2021. Pourquoi un tel changement ? Pour inciter les personnes à travailler davantage lorsque cela est possible, en limitant l’allocation pour ceux et celles qui alternent souvent période de chômage et période d’activité. 

Deux dispositions pourraient être adoptées

Au 1er décembre, si la conjoncture est toujours sur le chemin de l’amélioration, la réforme prévoit deux autres mesures phares. Notamment, les demandeurs d’emploi devront travailler au moins 6 mois pour ouvrir un droit à l’assurance chômage. Quant aux plus hauts salaires, ils seront aussi visés puisque l’allocation deviendrait dégressive dès la fin du 6ème mois (au lieu du 8ème, comme c’est actuellement le cas). 

Progressivement déployée, la réforme de l’assurance chômage est intégralement en vigueur depuis le début du mois d’octobre mais devrait encore évoluer, selon l’état des lieux de l’emploi à horizon décembre 2021.