Le bien-être financier des salariés avec l’appli Rosaly

Alors que 51% des Français disent vivre des fins de mois difficiles, Rosaly pourrait leur apporter un nouveau souffle et les aider à mieux gérer leur budget, directement depuis leur smartphone !

La start-up parisienne Rosaly propose une application d’avance sur salaire. Lancé en 2020, l’outil permet aux entreprises de verser des acomptes, sans avoir à toucher à leur trésorerie. À la demande du salarié, ce dernier peut donc percevoir des fonds instantanément, pour les heures déjà travaillées dans le mois.

Un allié de l’éducation budgétaire

Rosaly souhaite fluidifier l’accès à la paie, mais pas seulement. L’ambition de la Fintech va bien plus loin, en proposant tout un dispositif d’éducation financière intégré à l’application. En consultant ses finances en temps réel, l’utilisateur apprend à mieux gérer son budget et évite ainsi les fins de mois compliquées. En quelques clics, le salarié peut obtenir des fonds pour faire face à un imprévu, sans fournir aucune justification. Il évite ainsi les découverts, qui occasionnent des frais d’agios importants. L’avance sur salaire représente aussi une alternative au crédit à la consommation et protège les travailleurs du risque de surendettement.

Un atout pour l’entreprise

La fondatrice de Rosaly entend bien peser dans la RSE des entreprises. Avec ce concept unique et innovant, chaque employeur peut participer au bien-être financier de ses salariés et véhiculer ainsi une image plus positive. L’avance sur salaire contribue à l’attractivité de la société mais il s’agit aussi d’un droit pour l’employé. En effet, le Code du travail précise qu’il est possible de demander la moitié de son salaire à partir du 15 mois. Une option peu connue, mais qui engendre surtout une gestion administrative fastidieuse, que Rosaly peut pallier. La start-up avance le montant des acomptes et centralise toutes les demandes.

Une levée de fonds pour accélérer la croissance

Directement commercialisée auprès des entreprises, la solution Rosaly a su convaincre en très peu de temps. Moins d’un an après sa création, elle boucle déjà une levée de fonds de 1,5 million d’euros, pour accélerer son développement en France mais aussi pour exporter l’application à l’international.

Alors que 51% des Français disent vivre des fins de mois difficiles, Rosaly pourrait leur apporter un nouveau souffle et les aider à mieux gérer leur budget, directement depuis leur smartphone !