Quel savoir-être professionnel cultiver pour la rentrée ?

cette prochaine rentrée est celle d'un triptyque entre le présentiel, le travail à distance et le travail d'équipe. Dans ce changement de rythme, et parfois de paradigme, il faudra être habile.

Pour les travailleurs et les demandeurs d’emploi, la rentrée de septembre a toujours un goût de renouveau. Mais plutôt que de préparer sa trousse et ses crayons, regardons quelles sont les compétences attendues dès maintenant par les recruteurs et les managers pour refonder leurs équipes. Celles-ci sont avant tout, une fois encore, une question de savoir-être. Mais les compétences au sens premier du terme comptent plus que jamais. 

Être agile, ne pas avoir peur du changement : les managers attendent des collaborateurs un engagement sans faille basé sur leur capacité à accepter le changement. Celui-ci peut en effet être autant structurel qu’opérationnel, en fonction de la situation économique de chaque branche ces prochains mois. 

Se former : si les salariés se demandaient encore il y a quelques mois s’il fallait utiliser leur compte personnel de formation (CPF), aujourd’hui la question ne se pose plus. La formation professionnelle a pris une importance encore plus capitale face aux changements qui ont déjà eu lieu et qui vont aller en s’accentuant. La formation aux outils numériques notamment doit être une priorité. Un changement de poste peut aussi s’envisager, par une montée en compétences. 

Ainsi, selon le cabinet international McKinsey, en Europe, 800 millions de personnes devront acquérir de nouvelles compétences pour faire face à la révolution industrielle qui est en train de se jouer. 

Savoir jongler … : cette prochaine rentrée est celle d’un triptyque entre le présentiel, le travail à distance et le travail d’équipe. Dans ce changement de rythme, et parfois de paradigme, il faudra être habile.