La semaine de 4 jours chez Microsoft

Au début du mois, Microsoft a annoncé les résultats du test de la semaine de 4 jours qu’ils ont mis en place au sein de leur siège japonais

Au début du mois, Microsoft a annoncé les résultats du test de la semaine de 4 jours qu’ils ont mis en place au sein de leur siège japonais. Durant le courant de l’été l’entreprise a lancé le “Work-Life Choice Challenge Summer 2019”, donnant à 2300 salariés leurs vendredis pendant 5 semaines, sans impacter leurs salaires et leurs nombres de jours de congés annuels.

Takuya Hirano, CEO japonais de la firme a décidé de tenter l’expérience, son souhait étant que ses employés puissent atteindre un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, leur permettant ainsi de donner le meilleur d’eux-mêmes au travail. Initiative populaire auprès des salariés, elle est aussi à l’origine d’une hausse de la productivité de 40%. Sans trop de surprise, cette initiative fut un succès pour 92% des salariés, ceux-ci ayant appréciés les nombreux bénéfices d’une semaine travaillée plus courte et souhaitant renouveler l’expérience.

Les employés devant être au moins aussi autant productifs qu’en temps normal, chaque tâche a dû être optimisée. Les réunions ont plus particulièrement dû être repensées, écourtées et organisées à distance, permettant d’éviter les trajets inutiles.
Les bénéfices de cette nouvelle organisation du temps de travail ne sont pas qu’humains, les bureaux étant vides 3 jours par semaine au lieu de 2, la consommation électrique a proportionnellement baissé de 23.1%.
Microsoft n’est pas la première entreprise à tenter l’expérience et à en vanter les mérites, depuis 2018, la société fiduciaire Néozélandaise Perpetual Guardian a définitivement adopté ce rythme. Pour le moment, la période est toujours au questionnement au sein de Microsoft, la direction ayant décidé de répéter l’essai durant l’été prochain avant de prendre sa décision.

Lien vers Article Mashable