Les Smart grids

Utiliser plus efficacement les énergies renouvelables et tendre vers une adéquation entre l’offre et la demande en énergie et sa production

Les réseaux d’acheminement et de distribution de l’énergie ont été historiquement pensés en France pour une production dans les campagnes et une utilisation dans les villes.

L’évolution de la Société et des besoins a modifié progressivement les habitudes de consommation de l’énergie qui obéit désormais à de fortes variations de volumes saisonniers et géographiques.

La centralisation des réseaux et leur mode de fonctionnement nécessitant désormais de forts couts de modernisation, des solutions visant à intégrer de l’intelligence dans les réseaux grâce aux technologies de la communication apparait être une solution pérenne. L’anglicisme Smart Grid (réseau intelligent) désigne l’ensemble des technologies appliquées sur les réseaux d’énergie.

Les engagements pris par l’Union Européenne et par la France par les lois nées du Grenelle de l’environnement imposent une meilleure utilisation des énergies renouvelables et une plus grande maitrise de la consommation nécessitant une refonte de la gestion des systèmes énergétiques.

L’objectif recherché est d’engendrer une plus grande flexibilité des réseaux pour utiliser plus efficacement les énergies renouvelables et de tendre vers une adéquation entre l’offre et la demande en énergie et sa production. Chaque consommateur devient donc acteur et l’intégralité du système entre dans une logique pilotée par la demande au lieu de l’offre.

Le domaine des smart grids recouvre tous les équipements et services en lien :

  • au renforcement de la fiabilité et de la sécurité d’approvisionnement(contrôle, pilotage, automatisation) ;
  • à la gestion de la connexion et du fonctionnement de toutes les sources d’énergie(adaptabilité en temps réel) notamment renouvelables et décentralisées ;
  • au stockage de l’énergiequi permet de répondre au besoin de régulation de la production intermittente et décentralisée et facilite la gestion des petits systèmes énergétiques (systèmes insulaires et/ou autonomes, unités de méthanisation) ;
  • à la gestion de la pointe de consommation(et de production) énergétique ;
  • au smart metering: évaluation et télé-opération sur le lieu de consommation (compteurs intelligents, gestion des données);
  • à la maîtrise des consommations et l’efficacité énergétique active des équipements et systèmesainsi que le pilotage automatisé de certains usages ; 
  • au développement de l’électro-mobilité(optimisation des recharges) ;
  • à la gestion optimisée de la desserte.