Substitution de l’emploi par le travail ?

"Nous nous trouvons à un moment charnière qui pourrait déboucher sur une substitution de l’emploi par le travail", cette phrase pourrait résumer l’intervention de Denis Pennel.

Nous nous trouvons à un moment charnière qui pourrait déboucher sur une substitution de l’emploi par le travail“, cette phrase pourrait résumer l’intervention de Denis Pennel, directeur général de la Word Employment Confederation, lors des rencontres de l’Agora RH le 29 novembre 2018.  

Selon le spécialiste du marché du travail, nous assisterions à un changement de paradigme : la fin de l’emploi et la résurgence du travail. Afin que le propos soit pleinement intelligible, il convient de définir brièvement ces termes. Selon Denis Pennel l’emploi serait caractérisé par “un poste, un salaire, un lien de subordination, la notion de carrière“, le travail correspondrait quant à lui à “un métier, des honoraires, une relation de confiance, la réalisation de soi“. Ainsi, nous assisterions petit à petit à la fin de l’emploi entendu comme emploi “stable” avec le CDI comme étendard. Ce “déclin de l’entreprise verticale” se manifesterait aussi par une lassitude des salariés envers le carcan des horaires fixes et du lien de subordination. La tendance forte, et notamment chez les jeunes actifs, s’orienterait vers l’aspiration à la réalisation de soi par le travail et à davantage d’épanouissement.

Par ailleurs, le spécialiste constaterait “un renouveau du travail indépendant et une attractivité croissante de l’entrepreneuriat l’artisanat, avec, comme moteur le goût du travail bien fait“. Le “travailleur artisan” aurait le vent en poupe car cette catégorie de travailleurs répondrait aux nouvelles attentes des consommateurs de plus en plus à la recherche du sur-mesure. Cette évolution du marché du travail, entrainera, selon Denis Pennel, la nécessité de remanier la vision et la gestion des ressources humaines. En effet, “Le DRH de demain sera à la tête d’une équipe éclatée constituée d’une main-d’œuvre aux statuts très divers, dans une entreprise étendue“. Dans cette optique et partant du constat que la recherche d’un emploi stable n’étant plus la quête absolue, l’entreprise devra également se réinventer dans l’espoir d’attirer en son sein des professionnels plus indépendants et forts de leurs compétences.  

Références :  Lien vers article Focusrh

Lien vers portrait

Lien vers article gallup.com