La transparence des salaires

En France, le salaire est un sujet tabou par excellence. Gare à celui qui s’avisera de demander à un proche combien il gagne par mois : quand il s’agit d’argent, la pudeur est de mise.

En France, le salaire est un sujet tabou par excellence. Gare à celui qui s’avisera de demander à un proche combien il gagne par mois : quand il s’agit d’argent, la pudeur est de mise. Que ce soit dans la sphère privée ou entre collègues, évoquer la rémunération n’est pas bien vu. Et pourtant, au sein de l’entreprise, la transparence pourrait être un véritable gage de confiance.

Un tabou culturel

Malgré l’évolution des mœurs, parler d’argent en France est toujours délicat. Nous faisons preuve de discrétion et dévoiler son salaire peut paraître parfois prétentieux, voire grossier. Si la loi du silence s’applique en privé, elle est aussi de rigueur au sein même de l’entreprise. 83 % des salariés français reconnaissent que le sujet de la rémunération est tabou. D’ailleurs, ils sont la moitié à ignorer combien gagne leur voisin de bureau et tout autant à avouer qu’ils ne préfèrent pas le savoir. Mais d’où vient cette omerta ? Tout simplement de notre forte culture catholique, l’argent étant largement diabolisé par l’Église. On peut aussi trouver une explication dans notre héritage paysan : les agriculteurs avaient en effet tendance à dissimuler leurs économies pour éviter les vols. Une pudeur et une discrétion alors justifiées par un besoin de protéger leurs biens…

Plus de transparence, pour plus de confiance

La transparence salariale en interne est une pratique de plus en plus courante. Ces entreprises qui décident d’afficher clairement et publiquement les grilles de rémunération savent pourquoi elles le font : pour créer un environnement plus sain et pour réduire les frustrations. Chaque salarié peut ainsi se positionner et comprendre les écarts de salaires. Il y a aussi un autre enjeu sous-jacent : atteindre une égalité salariale entre les hommes et les femmes, à poste égal. Car avant de vouloir être transparents, la priorité ne serait-elle pas d’être justes ?

Parler salaire reste délicat en France, pourtant, les mentalités évoluent peu à peu. Les entreprises ont tout intérêt à briser les tabous sur les rémunérations, pour construire des relations de confiance avec leurs collaborateurs. En dehors du travail, aborder ce sujet pourrait tout simplement aider les uns et les autres à s’assumer. Car il ne faut pas oublier que le salaire ne nous définit pas : ce sont simplement des chiffres.