Vendredi Lecture | Les librairies en danger

Depuis le début du confinement, le secteur du livre est en crise, et les libraires sont les premières victimes de celle-ci

Depuis le début du confinement, le secteur du livre est en crise, et les libraires sont les premières victimes de celle-ci.

La crise actuelle fait peser, à court et moyen terme, un danger majeur sur la profession et une liste de demandes a été formulée au Ministre Bruno Le Maire pour sauver les libraires.

Le baromètre XERFI/I+C pour le magazine Livres Hebdo fait état d’une baisse de volume des ventes de 33% pour le mois de mars soit bien supérieure à la moyenne de baisse de 22 % du secteur du commerce dans sa globalité. Les librairies générales sont les plus sévèrement touchées mais globalement, le secteur de vente de livres s’effondre, y compris dans les grandes surfaces qui demeurent ouvertes pendant le confinement. Pour le premier trimestre, la chute des ventes de livres atteint 11% en volume par rapport à la même période de l’année précédente.

La réouverture progressive des points de vente, à partir du 11 mai, ne se fera pas sans difficultés, tant les précautions nécessaires sont difficiles à mettre en place. Le site du Syndicat de la Librairie Française met en ligne sur son site un document récapitulant les règles à suivre pour une ouverture au public : marquage au sol, sens de circulation, écartement des points de paiement, règles drastiques d’hygiène…

En outre, le site a synthétisé l’ensemble des aides publics dans un tableau téléchargeable sur ce lien.