Cafés joyeux

Le concept des Cafés joyeux est simple : former et employer des personnes majoritairement atteintes de trisomie 21 ou de troubles cognitifs.

Aujourd’hui l’Observatoire OCM souhaite faire un focus tout particulier sur une entreprise sociale qui vaut vraiment le détour : les restaurants solidaires Café Joyeux. Le concept des Cafés joyeux est simple : former et employer des personnes majoritairement atteintes de trisomie 21 ou de troubles cognitifs. 

On devient fort quand on accepte sa vulnérabilité

Café joyeux a pour mission de remettre le handicap au cœur des villes et des vies des concitoyens en rendant le handicap visible et sans tabou dans un lieu convivial afin de faciliter la rencontre. Les Cafés joyeux se définissent comme une entreprise ordinaire, visant un modèle rentable, en proposant du travail en CDI, en milieu ordinaire, à des personnes éloignées de l’emploi.

A ce titre, Café joyeux nous informe qu’en France, 700 000 personnes sont autistes et 65 000 sont atteintes de Trisomie 21. Ils sont deux à trois fois plus touchés par le chômage que le reste de la population. Seules 0,5% des personnes atteintes de handicap mental travaillent en milieu ordinaire

Lire aussi : Notre brève DUO DAY

Si vous habitez Bordeaux, Paris ou Rennes vous avez la chance de pouvoir déguster un café ou un latté préparé par les équipiers joyeux. L’Observatoire de la Compétence Métier souhaite saluer chaleureusement cette démarche solidaire, inclusive et empreinte de sens.

“TRAVAILLER ENSEMBLE AVEC NOS FRAGILITÉS

“ENCOURAGER LA RENCONTRE AVEC NOS DIFFÉRENCES” “CUISINER, SERVIR ET PARTAGER DANS LA JOIE, OUVRIR NOS CŒURS