Kiron

Découvrez Kiron, une start-up qui rend l’enseignement supérieur accessible aux personnes réfugiées.

À travers un dispositif d’apprentissage innovant, Kiron permet aux personnes réfugiées de poursuivre un cursus gratuitement au sein de l’enseignement supérieur

Par ce programme Kiron s’emploie à donner une chance d’accès à l’éducation à tous en utilisant un ensemble de solutions digitales, dont les MOOC (massive open online course) qui constituent leur principal support. C’est lors d’une conférence durant l’été 2014 que Vincent Zimmer et Markus Kreßler, alors bénévoles dans une association œuvrant en faveur de réfugiés, eurent ensemble l’idée de l’université 2.0. 

Basée initialement en Allemagne, KIRON dispose d’une antenne française. Indépendante depuis janvier 2018, cette structure est désormais connue sous le nom de UniR: Universités et Réfugié.e.s. Cette nouvelle indépendance lui permet de mieux répondre aux particularités de l’éducation nationale et est plus particulièrement tournée vers l’apprentissage des langues, la structure initiale étant, quant à elle, consacrée à l’enseignement supérieur dans sa globalité. En Allemagne, ce sont aussi 45 universités qui sont partenaires du projet Kiron, permettant ainsi une validation des crédits jusqu’à 60 ECTS (European Credit Transfer Scale), pour des sujets d’étude tournant plus principalement autour du génie mécanique, de l’informatique, de la science politique, du travail social, des affaires et de l’économie. La start-up à but non lucratif continue à embaucher afin d’agrandir son équipe. Kiron est aujourd’hui constituée de 70 employés et 400 bénévoles/sympathisants.

Compte Twitter