Les choix du Scrum Master : professionnalisation de la position de l'enseignant

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Les choix du Scrum Master : professionnalisation de la position de l'enseignant

3 août 2022

Nous avons tous des points forts et des points faibles en ce qui concerne les positions préférées d'un Scrum Master. Comme beaucoup d'équipes avec lesquelles nous travaillons, nous pensons qu'il s'agit d'une " forme de clé " - polyvalente et compétente dans de nombreux domaines, mais avec une connaissance plus approfondie de certaines positions que d'autres.

Personnellement, je me sens plus efficace en tant qu'enseignant et animateur que lorsque je suis coach. Vous aurez, sans aucun doute, votre propre point de vue sur votre ensemble de compétences. Cependant, ce que j'ai observé dans ma pratique en tant que consultant et formateur de Professional Scrum, c'est que nous pouvons devenir trop dépendants des positions dans lesquelles nous sommes à l'aise. Nous oublions parfois que le Scrum professionnel repose en grande partie sur les compétences polyvalentes du Scrum Master. En tant qu'ancien enseignant, il n'est peut-être pas surprenant que je sois très à l'aise dans la position de l'enseignant, mais je me retrouve souvent à en abuser. Par la suite, ce n'est qu'après réflexion que je réalise que j'utilisais le mauvais outil pour le travail. Dans ce blog, j'aimerais partager mon point de vue sur la façon dont un Scrum Master remplit sa fonction d'enseignant, et plus particulièrement sur les différences entre l'enseignement et l'enseignement professionnel.

Notez qu'il y a un conflit linguistique inhérent entre être un enseignant professionnel et être un formateur (Scrum) professionnel. Un formateur et un enseignant ne sont pas les mêmes. Il n'entre pas dans le cadre de ce contenu d'expliquer pourquoi c'est le cas, mais il suffit de dire que c'est plus qu'une simple nuance.

Qu'est-ce qui rend quelque chose "professionnel" ?

La première chose que je voudrais dire est que la partie "professionnelle" de Scrum Professionnel n'est pas un concept superflu. Elle s'inscrit dans le prolongement (mais est matériellement différente) des nombreuses mises en œuvre de Scrum utilisées par les équipes du monde entier. Si vous avez déjà eu l'impression que vous ne faites que "suivre le mouvement", alors il est probable que votre Scrum n'est plus professionnel ; il est probable que votre Scrum ne se conforme plus à l'état d'esprit, aux principes et à l'éthique qui entourent et sont incarnés dans le cadre de Scrum. À mon avis, si l'on se penche plus en profondeur sur les positions d'un Scrum Master, on constate que chacune d'entre elles possède son propre ensemble de principes et d'éthiques "professionnels" qui guident son succès, et qu'il incombe donc à toute personne se qualifiant de "Scrum Master professionnel" de les connaître et de les respecter en tant que communauté. Pour justifier quelque peu mon opinion, nous sommes peut-être plus familiers avec le concept de coaching professionnel (la compréhension collective des attentes directrices de ce que le coaching implique) et ce qui le définit comme étant considéré comme une capacité "professionnelle", mais nous ne considérons pas qu'il y ait cette attente d'un niveau de professionnalisme dans les autres positions. Alors, qu'est-ce qui nous en empêche ?

Chaque jour, les Scrum Masters enseignent aux équipes Scrum, aux propriétaires de produits et aux organisations avec lesquelles ils travaillent. Qu'il s'agisse d'une nouvelle technique pour améliorer la transparence, de les éduquer sur les limites de Scrum ou de les aider à s'autogérer, tout cela relève du "Scrum Master en tant qu'enseignant". Je suis un grand partisan de la franchise radicale, et je dois dire que de nombreux Scrum Masters croient qu'ils sont de bons enseignants simplement parce qu'ils comprennent profondément le contenu du sujet - mais ce n'est qu'une petite partie du rôle d'enseignant. Si l'on prend l'exemple d'un expert mondial de Scrum, cela signifie-t-il nécessairement qu'il peut l'enseigner ? Non. Un enseignant est quelqu'un qui peut s'approprier un contenu, le transmettre de manière appropriée et aider l'apprenant à intérioriser ces connaissances jusqu'à leur application personnelle. Un enseignant professionnel est cependant bien plus que cela, la transmission du contenu ne faisant qu'effleurer la surface. Il ne s'agit pas seulement du contenu et de l'enseignement, mais plutôt de la responsabilité collective de définir les attentes, d'évaluer les résultats, la maîtrise du sujet, la structure de l'enseignement, l'adaptation à différents styles d'apprentissage, l'évaluation et l'interaction avec des responsabilités professionnelles plus larges. Un enseignant professionnel de Scrum est responsable de tous ces domaines et affine donc continuellement son approche. Collectivement, c'est ce qu'on appelle sa pédagogie.

La pédagogie, les principes et l'éthique d'un enseignant professionnel sont vastes et cumulatifs. J'ai essayé de clarifier ci-dessous ma compréhension des compétences qui pourraient définir ce niveau de pratique.

Intention - L'objectif d'assumer la position d'"enseignant" est désintéressé dans toute la mesure du possible. Les apprenants doivent chercher à apprendre, sinon ce n'est pas de l'enseignement, c'est du cours magistral, c'est-à-dire que l'enseignement doit être initié par l'apprenant plutôt que par l'enseignant. L'enseignant professionnel crée un environnement où l'apprentissage est souhaité pour améliorer la pratique, plutôt que d'être donné sans demande.

Évaluation - L'enseignant professionnel exerce une boucle de rétroaction d'apprentissage. Il identifie, délivre, évalue et affine tout au long de la mission d'enseignement de manière à valider l'acquisition des connaissances. Bien qu'il soit communément admis que la charge de l'apprentissage incombe à l'apprenant, un enseignant professionnel assume lui-même cette charge à juste titre. Il reste responsable des résultats de l'apprentissage.

Développement continu - L'état d'esprit du développement continu est présent dans toutes les compétences professionnelles. La nécessité de maintenir la pertinence des connaissances et des compétences (c'est-à-dire d'appliquer la théorie plutôt que de se contenter de l'enseigner) est vitale pour l'enseignant professionnel. L'amélioration holistique des connaissances personnelles démontre la valeur qu'un enseignant professionnel voit dans l'amélioration de ses résultats personnels et de ceux de l'apprenant. Ceci est réalisé par :

- La poursuite de la maîtrise des compétences sous forme de contenu et de pratique.

- Des évaluations fréquentes des performances par les pairs, avec un retour d'information sur des critères transparents.

- Effectuant une recherche-action qui est examinée par les pairs de la communauté.

Variété de l'enseignement - Tous les apprenants ont des besoins différents et, par conséquent, l'enseignant professionnel comprend l'applicabilité pertinente des exercices et du contenu. Ils adaptent le contenu et le style d'enseignement, en cours de route, grâce à une évaluation et une appréciation continues. Il prend en compte les différents niveaux de connaissances de chaque participant et tente de différencier les activités en fonction du parcours d'apprentissage de chacun. L'enseignant professionnel dispose d'un ensemble d'outils et d'une variété d'activités pour répondre aux résultats d'apprentissage requis, afin d'éduquer, de soutenir et de stimuler chacun. Il s'appuie pour cela sur sa connaissance des théories de l'apprentissage.

Normes professionnelles - Il est essentiel de respecter l'éthique et les directives générales de la profession. Cela se traduit par le respect d'une éthique professionnelle et exige la tolérance et la dignité de tous les apprenants.

Tout ceci est lié à la Mêlée professionnelle car je crois que l'identification et l'évaluation des compétences professionnelles est un élément de base nécessaire qui illustre et soutient les valeurs et l'état d'esprit requis pour la Mêlée professionnelle. Pour que quelque chose soit considéré comme "professionnel", il doit y avoir des lignes directrices qui tentent de qualifier l'efficacité d'un praticien.

Êtes-vous un "enseignant professionnel" ?

Dans cet article, j'ai tenté de définir la rigueur nécessaire pour être considéré comme un enseignant professionnel, tout en sachant expressément que beaucoup ne répondront pas à cette définition. À l'instar d'autres organismes professionnels, une accréditation indépendante et une formation formelle sont nécessaires pour être considéré comme un " professionnel ", et il en va de même pour l'enseignant professionnel. Cependant, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de maîtriser toutes les positions du Scrum Master pour être considéré comme un Scrum Master professionnel. Le Scrum professionnel exige simplement ( !) un effort conscient pour itérer et accroître nos connaissances et nos pratiques dans tous les domaines, en utilisant les compétences professionnelles pour identifier les écarts de valeur. Pour utiliser les KVA de la gestion fondée sur les preuves comme référence, nous avons tous notre valeur actuelle (connaissances), mais il existe un écart de valeur entre notre état actuel et notre valeur non réalisée (connaissances futures), définie peut-être par les compétences professionnelles. Peut-on être un professionnel sans tout maîtriser ? Bien sûr, car ce qui fait de nous des professionnels n'est pas la maîtrise d'une compétence, mais l'éducation accréditée, la certification formelle et l'intention et l'objectif de satisfaire aux compétences de la profession.


Cet article est une traduction française de “scrum-master-choices-professionalising-the-teacher-stance” écrit par Ryan