Anne-Sophie Alibert

Responsable marketing et partenariats

Faire bouger les lignes, apporter des réponses concrètes à des défis sociétaux ou environnementaux, telles sont les missions que se sont fixées ces femmes et ces hommes lorsqu’ils ont décidé de rejoindre ou de créer des entreprises à impact.

“J’ai toujours fonctionné de manière intuitive. L’école de commerce généraliste collait à mon caractère” annonce d’emblée Anne-Sophie Alibert. Elle démarre sa trajectoire professionnelle dans des cabinets de conseil en organisation et en restructuration. “Ce que nous faisions avait un impact sur les DRH pour lesquels nous travaillions mais cela ne créait pas de valeur”. Ensuite elle se tourne vers la transformation digitale des entreprises toujours dans un cabinet de conseil, avec une dimension plus opérationnelle. Mais cette nouvelle orientation ne lui convient pas. “L’approche du conseil consistant à partir du principe que l’on a les réponses à tout, me dérangeait”. Ni militante ni même engagée dans une association elle ressent pourtant un décalage croissant entre l’incertitude ambiante et le besoin de rassurer les clients. Elle recherche un métier plus en lien avec la nature, l’environnement.

“Un jour je me suis sentie prête à partir, cela s’est fait en une journée. Je me suis revue enfant et remémoré ce qui était important pour moi alors”. Une réponse s’impose. Depuis son plus jeune âge, une cause lui tient à coeur, mieux gérer les déchets. Elle décide d’écouter cette petite voix sans trop savoir par où commencer. “En regardant les offres, mon profil généraliste ne convenait pas”. Un jour avant la date limite des inscriptions, elle tombe sur le programme On Purpose. “J’ai toujours eu le goût de l’aventure. Cela me ressemblait bien, alors je me suis lancée ». Son premier CDD se déroule au sein du groupe SOS Pulse, un incubateur de projets dédié à l’entrepreneuriat social, le second chez Pur Projet. “J’ai réussi à débloquer beaucoup de freins professionnels, notamment la manière de gérer l’incertitude dans une projet complexe. Dans ces missions de six mois, parfois décisives pour les entreprises, j’étais là pour faire de mon mieux, avoir de l’impact et me faire plaisir. La notion de jeu m’anime encore au quotidien”.

Lire notre article sur On Purpose : Former les leaders de l’économie à impact

Devenue responsable marketing et partenariats, elle occupe un poste transversal chez Pur Projet. “Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit de planter des arbres. En réalité nous reconnectons l’entreprise à l’agriculteur, le premier maillon de la chaine de valeur. L’objectif est de réintroduire des pratiques d’agriculture durable dans la supply chain du café, du cacao et d’autres industries (ndlr.) pour réduire leur impact environnemental et augmenter la résilience face au changement climatique.” Au-delà de l’agro-foresterie, Pur Projet propose des formations aux pratiques agricoles aux communautés afin qu’elles diversifient leurs sources de revenu, produisent mieux et in fine vivent mieux.

Avec cette nouvelle orientation professionnelle Anne-Sophie Alibert se sent désormais plus alignée. “J’interviens sur un sujet clé pour la planète, à la fois sur le problème et la solution”.

Découvrir tous les portraits de notre série “l’économie à impact”

Portrait écrit par

Stéphanie Chemla