Tenzing conseil

2020, c’est l’année des sociétés à mission. Ces entreprises se sont dotées d’une raison d’être et d’engagements sociaux et environnementaux inscrits dans leurs statuts. Elles défendent un projet collectif à impact positif et une autre vision du capitalisme. Portraits de six d’entre elles dans des secteurs aussi variés que la mode, l’assurance, le conseil, la finance, l’accompagnement des personnes âgées et l’aménagement de la maison.

Favoriser l’égalité des chances et l’ascenseur social

Sur son site Tenzing affiche la couleur : dépoussiérer le conseil en stratégie opérationnelle en favorisant l’égalité des chances et l’ascenseur social. Le cabinet embauche des jeunes talents issus de milieux modestes et populaires alors que les métiers du conseil recrutent essentiellement dans les grandes écoles. “Nos consultants sont choisis pour leurs compétences, leur personnalité et non pour un diplôme, explique Eric Delannoy, président fondateur de Tenzing. Les “entre-soi” sont destructeurs de richesse collective quand le changement de classe fournit le moteur à la construction d’une société plus juste”.

Diplômé de Paris Dauphine et de Science Po, fondateur, en 2004, de l’activité Banque & Assurance de Weave, le consultant s’est fait entrepreneur militant : en 2013, il lance le mouvement politique Nous Citoyens puis Tenzing en 2016, fruit de la rencontre avec Thibaut Guilluy, alors directeur général d’Ares, un groupe spécialisé dans l’insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées de l’emploi.

Deux professionnels au parcours insolite (classe populaire, cursus universitaire…), consultants grâce au hasard des rencontres, les rejoignent pour construire le projet : Elodie Baussand et Kazem Tabrizi. 

“Notre cabinet a dès l’origine était pensé avec une raison d’être, celle de favoriser l’égalité des chances et une volonté : celle de défendre un capitalisme plus redistributif”, expliquent ces deux associés fondateurs. “Nous avons commencé par créer une entreprise de l’économie sociale et solidaire labellisée B Corp dès 2017. Devenir en 2020 entreprise à mission coulait de source”.

Aujourd’hui, Tenzing (5.5millions d’euros de CA en 2019) emploie 42 collaborateurs dont 50% ne sont pas issus d’une grande école et ont été boursiers durant leurs études. Le cabinet mène des campagnes de recrutement dans les universités ou en ligne pour dénicher des talents “hors cadre”. “Cela fait partie de nos engagements. Ainsi même en temps de crise nous recrutons. Quatre jeunes consultants nous ont rejoint depuis le printemps 2020”, explique Kazem Tabrizi.

Un processus de recrutement maison, basé sur les compétences, permet de sélectionner des perles rares qui seront formées pendant trois mois puis accompagnées sur plusieurs années.

“Chacun des collaborateurs de Tenzing bénéficie d’un coach, un salarié senior qui va l’épauler sur le principe du compagnonnage. Nous privilégions ainsi le partage et la transmission des savoirs mais aussi un fonctionnement collaboratif basé sur la solidarité et l’entraide”, explique Elodie Baussand.

Une fois intégré, le salarié ne sera plus marqué par son parcours. “Nous militons pour un droit à l’indifférence en déconstruisant les stéréotypes et les préjugés liés à tel ou tel parcours. Nos clients sont souvent les premiers étonnés”, commente Kazem Tabrizi.

Tenzing a par ailleurs opté pour une gouvernance altruiste : ses bénéfices distribuables sont alloués à diverses initiatives et actions en phase avec sa mission. Le prix Tenzing pour l’égalité des chances finance ainsi chaque année des acteurs du changement, associations ou fondations, choisis par ses salariés : 100 000 euros ont été versés en 2019, 150 00 euros en 2020.

D’autres missions de soutien et de sensibilisation sont menées : mécénat de compétence, cours à Science Po sur les entreprises durables, financement d’un programme de recherche-action sur l’impact de la mixité sociale dans les organisations, projet de création d’un diplôme universitaire sur les métiers du conseil, missions de conseil orientées sur le développement durable et les entreprises à mission…

Enfin, Tenzing soutient les initiatives et projets de ses collaborateurs. « Nous les accompagnons aussi dans leur second projet professionnel. Nous sommes un point de passage, une rampe de lancement et nous l’assumons, commente Kazem Tabrizi. Et d’ajouter : “en prenant des responsabilités dans d’autres structures, les “compagnons Tenzie” emporteront avec eux le mode de fonctionnement maison. Ils  seront à leur manière les ambassadeurs de l’entreprise à impact, de l’égalité des chances et de l’ascension sociale”. Un effet boule de neige qui parlerait à Tensing Norgay, sherpa népalais et premier homme avec Edmund Hillary à atteindre le sommet de l’Everest en 1953.

Raison d’être

Promouvoir (…) la réussite scolaire, sociale et professionnelle du plus grand nombre, en veillant tout particulièrement aux personnes subissant des discriminations de tout nature (sociale, culturelle, géographique…) en privilégiant le développement des compétences et des expériences professionnelles.

Engagements 

1) Recrutement, accompagnement, management 

Tenzing adopte et promeut les processus de recrutement, d’accompagnement et de management centrés sur les compétences, les aptitudes et le potentiel des candidats (…) en s’affranchissant du biais du diplôme par une valorisation des parcours et des expériences.

2) Conseil en stratégie opérationnelle et expérience collaborateur 

Tenzing réalise, avec un impératif d’excellence, des missions de conseil en stratégie opérationnelle vectrices de performance et source de valeur ajoutée pour ses clients et pour tous ses collaborateurs (…)

3) Sensibilisation et information

  • Tenzing s’engage à contribuer et à mener différentes actions de sensibilisation destinées, d’une part à combler le déficit d’information et d’orientation scolaire et professionnelle dont peuvent souffrir les jeunes issus de milieux modestes et/ou de territoires défavorisés, et d’autre part, à encourager les entreprises et acteurs institutionnels à adopter des pratiques plus inclusives et moins discriminantes.

4) Education et formation

  • Tenzing soutient des programmes de recherche-action ou de formation visant à renforcer et faire reconnaitre l’acquisition des savoirs, l’employabilité et de favoriser l’insertion professionnelle.

5) Professionnalisation des acteurs

  • Tenzing déploie des moyens financiers et met son expérience, son savoir-faire et l’expertise de ses collaborateurs au service d’acteurs et d’initiatives associatives et/ou entrepreneuriales choisis en fonction de l’efficacité de leur action contribuant à lever les freins – culturels, sociaux et géographiques – vecteurs d’inégalité des chances pour les jeunes de milieux populaires et modestes.

Découvrir tous les portraits “Entreprises à mission”

Portrait écrit par

Delphine Masson