Xavier Mauméjean

Ecrivain

Dans une société qui survalorise les filières scientifiques et les profils d’ingénieurs, les sciences humaines et sociales semblent de plus en plus séduire les entreprises et les institutions. Comment sont-elles utilisées et qu’apportent-elles ? La réponse avec les portraits de six experts

L’imagination au pouvoir

Xavier Mauméjean est un écrivain prolifique aimant varier les genres littéraires et les expériences de création. Il a été recruté par l’Armée française, avec neuf autres auteurs, pour imaginer les conflits de demain.

Des écrivains embauchés par des militaires pour anticiper les conflits à venir, ça n’existe pas. Et pourquoi pas ? L’idée vient des Etats-Unis. Elle a été importée en France en 2020, année où l’Armée française a dévoilé sa « Red team », une équipe de dix auteurs chargés d’imaginer des scenarii catastrophes à destination de la défense nationale. Xavier Mauméjean est l’un d’eux. “Le terme « red team » désigne un groupe jouant le rôle d’ennemis ou de concurrents dans un but d’apprentissage, d’entraînement et d’anticipation. Il a été créé par le Pentagone en pleine guerre froide, d’où la couleur rouge renvoyant aux communistes“, explique ce docteur en littérature comparée, toujours professeur de philosophie à Valenciennes.

Xavier Mauméjean a été sélectionné parmi 600 candidats sur l’envoi d’une lettre de motivation et d’un CV retraçant son parcours, celui d’un écrivain prolifique de 58 ans dont le tout premier livre, “Les Mémoires de l’Homme-Eléphant“, a été couronné en 2000 du prix Gérardmer du roman fantastique. 

Avant cela, je n’avais jamais rien écrit, explique ce grand fan de Sherlock Holmes. Je suis né écrivain à 37 ans avec l’envie de raconter l’histoire d’Elephant Man. Depuis écrire est devenu une nécessité, un besoin“.

Il n’a pas arrêté. “J’ai de la chance, explique-t-il. Je dors peu, je ne connais pas le syndrome de la page blanche et je sais mener plusieurs projets de front“. Romans, essais, biographies, nouvelles ou encore pièces radiophoniques, Xavier Mauméjean aime varier les styles et les genres littéraires, optant, en fonction des sujets, pour le policier, le fantastique ou la science-fiction.  “Je suis avant tout un écrivain d’imaginaire“, précise-t-il. Une constante pourtant : son goût pour les fictions mêlant faits réels et inventés. “Pour un roman, je peux passer des années à mener des recherches historiques, explique-t-il. J’aime rendre mon récit le plus crédible possible“. Une approche qui a séduit l’Armée française. “Il nous est demandé, à partir d’un thème donné, d’écrire des futurs qui s’ancrent dans le réel, des scenarii où les militaires vont pouvoir se projeter, non d’imaginer des voyages dans le temps ou des mondes parallèles“, précise Xavier Mauméjean. Objectif : les mettre en difficulté en provoquant des situations inattendues, voire des problèmes éthiques. La Red Team défense a ainsi planché sur le sujet de la piraterie. Un premier scenario la représentait à l’œuvre en méditerranée dans des bidonvilles flottants peuplés de millions d’apatrides. “Notre équipe a abordé, pour sa part, le piratage informatique des esprits qui permet de donner à un marin des ordres dont il pense qu’ils viennent de son supérieur alors qu’ils proviennent d’un ennemi“, explique Xavier Mauméjean.

Un travail collectif, à grand renfort de visios, qui s’appuie, en partie, sur des informations top secret fournies par des experts scientifiques et militaires. Et qui l’enchante. “J’apprécie les défis, les challenges et les missions qui provoquent de nouvelles écritures et expériences de création“, poursuit-il. Xavier Mauméjean apprécie également de travailler pour de grandes institutions ou de grandes marques. En 2014, il avait été sollicité par le Comité Colbert pour réaliser une œuvre collective littéraire et futuriste baptisée “Rêver 2074, une utopie du luxe français“. L’écrivain collabore également avec le cabinet de prospective Making Tomorrow sur des futurs urbains qui vont nourrir les équipes de grandes entreprises comme Vinci ou Bouygues. Un pied dans le réel, un pied dans la fiction, comme dans ses livres. 

Photo :  © Coline Sentenac

Découvrir tous les portraits d’experts en sciences humaines et sociales

Portrait écrit par

Delphine Masson