La meilleure défense contre l'épuisement professionnel

Cet article est une traduction française de the-single-best-defense-against-workplace-burnout écrit par Steven Hopper.

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

La meilleure défense contre l'épuisement professionnel

21 novembre 2022

Récemment, j'ai rencontré des fondateurs d'entreprises enclins à discuter d'un problème avec lequel ils se débattent et dont beaucoup d'entreprises parlent : l'épuisement professionnel des employés.

Lorsque j'ai dit le sujet de la présentation à voix haute, il y a eu des rires audibles dans la salle et l'un des fondateurs a sauté dessus avec : « C'est un sujet formidable, car je ne fais jamais l'expérience de l'épuisement professionnel, donc je n'ai aucune idée de pourquoi ce problème est important."

Au fil de notre discussion, j'ai compris pourquoi l'épuisement professionnel est un problème souvent mal compris. Les fondateurs ont assimilé l'épuisement professionnel à la surcharge de travail et ont supposé que cela signifiait que certaines personnes étaient mieux à même de gérer et d'éviter l'épuisement professionnel que d'autres - deux idées fausses courantes sur l'épuisement professionnel.

La vérité, cependant, est que l'épuisement professionnel nous affecte tous, mais pour des raisons différentes et de différentes manières. En fait, selon une récente enquête intitulée Burnout Epidemic Report , près de 89 % des personnes interrogées ont déclaré avoir été victimes d'épuisement professionnel au cours de l'année écoulée en raison de nombreux facteurs différents, certains liés au travail et d'autres non.

De plus, 70 % des répondants envisageraient de quitter leur organisation actuelle pour une autre offrant plus de soutien et de ressources pour lutter contre l'épuisement professionnel. Avec ce genre de résultats au milieu de la "Grande Démission", il n'est pas étonnant que ces fondateurs aient ressenti une pression croissante pour soutenir leurs collaborateurs.

Donc, savoir ce qu'est l'épuisement professionnel et comment le gérer est important pour tout le monde, mais si vous êtes un leader, c'est une compétence encore plus importante pour aider vos collaborateur à le reconnaître et à agir.

La meilleure façon de prévenir et de gérer l'épuisement professionnel, que ce soit pour vous ou pour vos collaborateurs, se résume à un aspect organisationnel clé : la sécurité psychologique.

Bien que la sécurité psychologique ne soit pas un nouveau concept, elle gagne en popularité récemment. Amy Edmondson, professeur de leadership à Harvard et auteur de "The Fearless Organization" , définit la sécurité psychologique comme "la conviction que personne ne sera puni ou humilié pour avoir exprimé des idées, des questions, des préoccupations ou des erreurs et que l'équipe est en sécurité" pour la prise de risque interpersonnelle.

Ce sentiment de sécurité psychologique est le fondement d'une culture de travail saine et productive, du genre à réduire les taux d'épuisement professionnel.

Mais vous vous demandez peut-être comment la sécurité psychologique prévient-elle spécifiquement l'épuisement professionnel ? Voici trois moyens clés pour favoriser la sécurité psychologique et comment ces derniers peuvent combattre l'épuisement professionnel dans votre organisation.

La connexion humaine et l'appartenance.

« Construire une équipe solide est à la fois possible et remarquablement simple. Mais c'est douloureusement difficile. » —Patrick Lencioni

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent de l'épuisement professionnel, ce n'est pas un problème personnel ou individuel. L'épuisement professionnel est plutôt le résultat de problèmes organisationnels plus importants, notamment une mauvaise dynamique d'équipe.

C'est le stress et la détresse émotionnelle causés par une équipe peu favorable ou un environnement de travail toxique. Lorsque les gens se sentent seuls à gérer ces sentiments, les émotions finissent par devenir accablantes et conduisent à l'épuisement professionnel. La communauté et la connexion, d'autre part, créent un sentiment d'appartenance et de but pour les gens, qui neutralisent les facteurs de stress quotidiens.

Ainsi, la création d'un environnement psychologiquement sûr pour éviter l'épuisement professionnel commence par la création de liens d'équipe solides. Ceci, à son tour, se traduira par une plus grande confiance et un plus grand soutien pour chaque membre de l'équipe et un environnement de travail globalement plus productif. En fait, il existe des recherches neuroscientifiques sur les avantages de la création d'une telle culture d'équipe.

Mais constituer une équipe n'est pas aussi simple que le supposent souvent les dirigeants. Il ne s'agit pas de faire quelques activités de consolidation d'équipe, d'incorporer des brise-glace dans vos réunions ou d'organiser des happy hours Zoom hebdomadaires (bien que tout cela puisse être de bonnes choses). Au contraire, la constitution d'équipes solides nécessite un effort intentionnel de la part des dirigeants à chaque étape du parcours de l'employé au sein de l'organisation.

Les véritables clés pour constituer des équipes solides se trouvent dans une communication efficace et une connexion personnelle, qui sont toutes deux devenues particulièrement difficiles à mesure que le travail s'est déplacé vers des environnements virtuels et hybrides. C'est pourquoi le mode de vie du travail à domicile a complètement perturbé la sécurité psychologique de nombreuses équipes, entraînant une augmentation de l'épuisement professionnel. Mais les organisations et les dirigeants les plus performants l'ont reconnu et ont sagement consacré plus de temps et d'efforts pour corriger ce problème.

Un fondateur de startup, par exemple, a réinventé comment cultiver la connexion et l'appartenance d'équipe pendant la pandémie en finançant l'intégration en personne, des opportunités de retraite semestrielles, ainsi que des événements fréquents avec des options virtuelles et en personne.

On ne peut sous-estimer à quel point des investissements comme ceux-ci sont importants pour assurer la fondation d'une équipe solide et saine. Après tout, une équipe solide capable de résister au stress du travail et, en fin de compte, d'aider davantage de personnes à éviter l'épuisement professionnel récoltera d'énormes dividendes à long terme.

Une fois que les gens se sentent connectés, ils peuvent être authentiques et vulnérables les uns avec les autres.

"La vulnérabilité est le berceau de l'amour, de l'appartenance, de la joie, du courage, de l'empathie, de la responsabilité et de l'authenticité." — Brené Brown

Une fois que les organisations et les équipes ont des liens solides et des niveaux de confiance élevés, les gens se sentent à l'aise d'être eux-mêmes et peuvent également être vulnérables les uns avec les autres.

Ces deux comportements sont une excellente défense contre l'épuisement professionnel, car les membres de l'équipe seront plus disposés à parler de leurs sentiments et à se demander de l'aide dès le début de l'épuisement professionnel.

Cependant, ces traits peuvent être effrayants pour les dirigeants, qui croient souvent qu'ils doivent garder une distance émotionnelle avec leurs équipes afin de maintenir leur réputation et leur autorité. Pour cette raison, il peut être rare que les dirigeants modélisent efficacement l'authenticité et la vulnérabilité avec leurs équipes. Et lorsque les dirigeants se retiennent, cela peut empêcher toute l'équipe de s'ouvrir les uns aux autres.

Au lieu de cela, les dirigeants devraient démontrer leur propre volonté de révéler leur vrai moi et de partager leurs propres luttes personnelles. Diriger est un travail difficile et il est normal de faire savoir à vos équipes que vous n'avez pas toutes les réponses. Les dirigeants ont également le droit de demander de l'aide à leurs équipes.

Lorsque les collaborateurs se sentent en sécurité pour être eux-mêmes et savent qu'ils peuvent demander de l'aide aux autres, ils se sentent plus en sécurité dans leur travail et seront moins susceptibles de s'épuiser.

Enfin, les équipes doivent continuellement travailler ensemble pour augmenter leur intelligence émotionnelle.

"Être" bien ", ce n'est pas vivre dans un état de sécurité et de calme perpétuels, mais passer avec fluidité d'un état d'adversité, de risque, d'aventure ou d'excitation, revenir à la sécurité et au calme, et repartir." — Emily et Amelia Nagoski

Une fois que vous avez cultivé de solides relations d'équipe ainsi que l'authenticité et la vulnérabilité des membres de votre équipe, l'ingrédient final sera l'intelligence émotionnelle de votre équipe. Nous considérons généralement l'intelligence émotionnelle (ou IE) comme une simple compétence individuelle, mais c'est aussi quelque chose que les équipes partagent.

Et l’IE individuelle et d'équipe nécessite un entraînement intentionnel et actif pour se développer au fil du temps. C'est parce qu'historiquement, en tant que société américaine, nous n'avons pas mis suffisamment l'accent sur l'éducation précoce à la santé mentale et sur le développement de notre intelligence émotionnelle. Heureusement, le soutien augmente pour plus de soutien en matière de santé mentale et d'éducation socio-émotionnelle chez les enfants et les adolescents.

Pourtant, au moment où la plupart d'entre nous atteignent l'âge adulte, nous avons beaucoup de mal à ressentir nos propres émotions ou à donner aux membres de notre équipe le type de commentaires et de soutien dont ils ont besoin pour gérer les leurs. Mais reconnaître et gérer le stress est une compétence très importante dans la gestion de l'épuisement professionnel.

En raison du stress croissant causé par la pandémie, les auteurs et sœurs Emily et Amelia Nagoski ont enregistré une interview TEDTalk sur la façon de gérer les émotions difficiles.

"Les sentiments sont comme des tunnels", a déclaré le professeur Emily Nagoski, "vous devez traverser l'obscurité pour aller jusqu'au bout." Le problème est que la plupart d'entre nous sommes coincés au milieu du cycle de stress, ne voulant pas ou ne pouvant pas reconnaître nos sentiments et comment terminer le cycle afin que notre corps puisse mettre fin à la réponse au stress.

Pour cette raison, les organisations pourraient bénéficier d'un soutien et de ressources supplémentaires pour développer l'intelligence émotionnelle et la franchise nécessaire pour partager des sentiments avec les autres, à la fois en tant qu'individus et en tant qu'équipes.

Et les dirigeants peuvent aider leurs équipes à développer et à affiner leur longueur d'onde émotionnelle, ce qui se traduit par une plus grande empathie et un soutien émotionnel pour lutter contre le stress, tant au sein de l'équipe que dans l'ensemble de l'organisation.

L'épuisement professionnel est un sujet de préoccupation majeur pour les organisations qui luttent pour attirer et retenir les meilleurs talents. Afin de gérer avec succès l'épuisement professionnel, les dirigeants organisationnels doivent prêter attention à la sécurité psychologique. Lorsque les dirigeants constituent des équipes solides, font preuve d'authenticité et de vulnérabilité et mettent l'accent sur l'intelligence émotionnelle, ils cultivent un lieu de travail résilient où les membres de l'équipe peuvent s'épanouir.

Cet article est une traduction française de the-single-best-defense-against-workplace-burnout écrit par Steven Hopper.