Smells like Team Spirit

Devenez, à votre échelle, acteur du changement ?

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel.

Proposez votre contenu

Smells like Team Spirit

30 juin 2022

L’époque où une carrière se faisait au sein d’une seule entreprise n’est plus, rares sont les cas où cette ancienne réalité perdure encore.

De nos jours, réussir sa carrière, signifie, pour toute une génération, changer, bouger, suivre des opportunités… l’épanouissement dans une entreprise, inscrite dans un temps long n’est plus, à tort ou à raison, un marqueur d’accomplissement social.

Pour les entreprises, cette réalité est à double tranchant : d’une part elle permet d’envisager de recruter sans cesse et à tout moment des talents de tous âges, mais, d’autre part, elle oblige à intégrer l’idée que les talents internes ne resteront pas forcément acquis à son entreprise !

Les départements RH doivent donc, dans les deux cas, créer du tropisme… faire venir et faire rester !

Lire notre dossier dédié au phénomène d'attrition

Alors quels leviers utiliser pour ce faire ? L’argent… même si ce facteur reste primordial, il n’est plus le principal facteur pris en compte par la jeune génération. Le challenge… la concurrence en ce domaine avec les autres entreprises est très difficile à tenir…

Le seul et véritable élément motivant pour toute une classe de salarié tient en "l’expérience collaborateur" et passe par des notions d’appartenance à un groupe, de considération de l’individu au sein de ce groupe, d’encouragement de l’initiative et de valorisation de la compétence dans un but commun… un esprit d’équipe ou chaque maillon est reconnu et encouragé.

Cet esprit d’équipe génère le sentiment d’appartenance à un tout, et, en parallèle, la reconnaissance engendre la sensation d’être reconnu en tant qu’individu au sein de ce même tout. Une difficile alchimie donc, empreinte "d’attention sans intrusion", de "liberté cadrée", de "douce fermeté"… autant "d’oxymoriques qualités" que peu de managers ou de chefs d’entreprises n’ont le temps, la volonté ou la capacité, d’offrir à leurs employés. Pourtant, ce sont bien les attentes de toute une génération à laquelle il va falloir répondre efficacement pour la fidéliser.